Rejoignez-Nous sur

1 million en Bitcoin à blanchir ? Évitez Bitfinex – TheCoinTribune

shutterstock 512784988

News

1 million en Bitcoin à blanchir ? Évitez Bitfinex – TheCoinTribune

shutterstock 512784988

La nouvelle a sûrement fait l’effet d’une douche froide aux malfaiteurs. La Haute Cour Britannique a émis une ordonnance de gel, saisie et confiscation des avoirs pour un montant d’1 million en Bitcoin (BTC), obtenus illégalement via une attaque au ransomware d’une société d’assurance canadienne. Les investigations ont révélé que la plupart des BTC avaient été immédiatement blanchis via le crypto-exchange Bitfinex a qui il a été enjoint de geler les fonds mal acquis.

Pub

Cette ordonnance empêchera théoriquement les hackers de disposer de leurs BTC. La question est maintenant de savoir si un dispositif légal qui a fait ses preuves dans le système financier classique, est également adapté dans un système financier décentralisé.

L’assureur assuré

Le 17 janvier 2020, la Haute Cour Britannique publie des documents relatifs à une attaque au ransomware d’une compagnie d’assurance canadienne. Dans le détail, des malwares avaient mis hors service plus de 1 000 ordinateurs appartenant à la société d’assurance. Les données étaient chiffrées et, les hackers avaient exigé 1,2 millions en BTC en échange du déchiffrement des données.

L’assureur de la compagnie d’assurance a couvert les pertes de son client et, a convenu avec les hackers de payer 950 000 dollars en BTC pour récupérer un accès aux fichiers.

Les pirates tinrent parole et, procédèrent à l’envoi du programme de déchiffrement, 24h après avoir reçu la rançon. La victime a quand même eu besoin de plus de 10 jours pour restaurer tout son système composé de 20 serveurs et, de plus 1 000 ordis de bureau.

Trouvé mais pas arrêté !

L’assureur de la victime a fait appel aux services de Chainalysis pour pister la rançon. L’analyse a révélé que 96 Bitcoin (BTC) avaient été immédiatement blanchis via l’exchange bien connu Bitfinex.

Le tribunal a ordonné à la plateforme de fournir toutes les informations sur le titulaire du compte qui avait reçu la rançon avant le 18 décembre 2019.

Contacté par Cointelegraph pour avoir plus de détails sur le sujet, Bitfinex a pour l’essentiel précisé « qu’il a mis en place des systèmes robustes »  lui permettant d’aider les autorités et le demandeur « dans des cas comme celui-ci ».

Bitfinex en profite pour rappeler qu’il a « aidé le demandeur à retrouver la trace des BTC volés ». Le crypto-exchange n’a pas oublié de préciser que « Bitfinex est une partie entièrement innocente mêlée à cet acte répréhensible ».

Innocent ou non, ce cas confirme le rapport de Chainalysis mettant en cause les crypto-exchanges dans le blanchiment des cryptos obtenues illégalement. CZ avait le droit d’exprimer sa colère mais, les faits sont là. Le dénouement de l’affaire permettra de savoir si le dispositif légal actuel est efficace pour récupérer le butin d’une casse, les rançons payées en BTC.



Retrouver l’article original de Zoe De la Roche ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Top
libero commodo Praesent leo leo. quis, tempus justo