Rejoignez-Nous sur

Autorités canadiennes en valeurs mobilières – Les ACVM ajoutent le DLT à son plan d'affaires 2019-2020

20181012171550

News

Autorités canadiennes en valeurs mobilières – Les ACVM ajoutent le DLT à son plan d'affaires 2019-2020

20181012171550

Le centre de la Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) travaille actuellement sur la réglementation et la compréhension de la technologie du grand livre distribué (DLT) et de ses composants associés. L’agence a même incorporé une section sur le DLT et crypto-monnaies dans son plan d'activités pour 2019-2022, approuvé le 28 mai, représente un effort de collaboration de la part de l'ASC pour définir ses priorités pour les prochaines années.

Les ACVM ont énoncé certaines priorités, notamment la réduction des risques, les progrès de la réglementation et des marchés justes et efficaces. Mais surtout, l’agence a souligné la nécessité de prendre en compte les implications du DLT, y compris la technologie de la blockchain.

En outre, les ACVM ont révélé qu’elles s’intéressaient au DLT après avoir découvert sa capacité à changer le secteur financier. L’agence a en outre révélé qu’elle était prête à adopter chacun des changements nécessaires pour s’adapter au cadre réglementaire existant afin de l’utiliser pour résoudre les problèmes pouvant survenir en matière de cryptographie.

Le communiqué de presse indique que:

«Cet objectif stratégique consiste à (i) identifier les nouvelles questions de réglementation liées aux technologies qui nécessitent une action ou une clarification de la part de la réglementation, et (ii) à élaborer une réponse réglementaire adaptée et efficace pour les problèmes importants identifiés."

De plus, les ACVM envisagent de se conformer aux exigences en matière de garde relatives aux actifs cryptographiques, ainsi qu’aux questions d’augmentation de capital qui pourraient être propres aux titres basés sur des chaînes de blocs.

Entre-temps, à compter du 1er juin 2020, il sera obligatoire pour les bureaux de change numériques au Canada de s’inscrire auprès du
Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada. Ce nouveau développement sera mis en place l'année prochaine avec d'autres modifications apportées aux nouvelles lois anti-blanchiment dans le pays.

Lori Stein, associée du cabinet d’avocats Osler, Hoskin & Harcourt, a déclaré ceci:

«L’espoir est que, maintenant qu’il sera nécessaire de s’inscrire et de se conformer, et sous la supervision de FinTRAC, les banques et autres entités financières seront plus disposées à fournir des services et à traiter avec des entreprises de monnaie virtuelle.»



Traduction de l’article de Joshua Tayo : Article Original

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Top
quis amet, fringilla leo eleifend eget id, facilisis in ut mi, nunc