Rejoignez-Nous sur

Bitcoin (BTC) et Fin du Cash, le grave Amalgame – TheCoinTribune

shutterstock 1749580238

News

Bitcoin (BTC) et Fin du Cash, le grave Amalgame – TheCoinTribune

shutterstock 1749580238

Le fait que le Bitcoin n’ait pas d’existence tangible favorise l’amalgame avec la dystopie d’une société sans cash. Pourtant, le Bitcoin a autant à voir avec la digitalisation de la monnaie que le marxisme avec Staline. Anonymat et propriété différencient fondamentalement le Bitcoin d’une monnaie fiat entièrement digitalisée (fin du cash). Mais pas que…

Pub

banniere ledger desktop


De quoi est fait Bitcoin ?

La cryptomonnaie de Satoshi Nakomoto existe effectivement sous forme digitale. Il est un protocole. Dit autrement, des lignes de codes articulant le fonctionnement du Bitcoin.

Cela vous paraitra abstrait mais le Bitcoin est essentiellement le résultat de ce que l’on appelle une fonction de hachage (hash function). C’est un processus mathématique pouvant transformer n’importe quelle quantité de données en un « hash ». Un hash étant une série de chiffres et de lettres ayant une longueur fixe. La fonction de hachage du Bitcoin s’appelle SHA256. Elle est la colonne vertébrale de la blockchain. Elle est au cœur de la sécurité du Bitcoin et du processus de « Mining ».

Nous pourrions continuer en parlant du « nounce », de l’arbre de Merkle et autres technicités se trouvant dans un “bloc“. Mais le but était simplement de mettre des mots sur l’absence d’enveloppe charnelle du Bitcoin. Sa réalité est purement digitale mais ce n’est pas pour autant qu’il peut être comparé à la monnaie fiat. La monnaie de tous les jours, celle que vous dépensez avec votre CB, en scannant un QR code.

L’une des grandes différences entre BTC et l’euro/dollar/dinar/peso/etc est que vous seul êtes propriétaire de votre Bitcoin. Toutefois, il va sans dire que vous devez être en possession de votre propre wallet. Si vos cryptomonnaies se trouvent sur un exchange, votre argent est à la merci d’un hack et que sais-je encore. Vos Bitcoins ne vous appartiennent pas tant que vous n’en possédez pas la clef privée.

[La clef privée est mathématiquement liée à toutes les adresses Bitcoin générées par votre wallet et sont nécessaires pour dépenser votre argent (déplacer vos BTC vers une autre adresse)]

Tout le contraire de l’argent se trouvant sur votre compte en banque. Cet argent ne vous appartient pas. Vous ne possédez qu’une créance sur la banque qui pourrait très bien un jour faire faillite… Rappelons que 3.4 milliards de dépôts ont été confisqués à Chypre en 2013. Les clients de la plus grande banque du pays, Bank of Cyprus, ont été obligés d’échanger 47,5 % de toute leur épargne au-dessus de 100 000 euros contre des actions de la banque ne valant plus rien… On se dit toujours que ça n’arrive qu’aux autres…

Chypre bail in
Pas besoin d’armes. Dites juste qu’on est de l’Union Européenne

Anonymat

Le Bitcoin est anonyme dans le sens ou les composantes du Bitcoin (adresses, clefs privées et publiques, transactions) ne sont pas directement liées à une identité.

Bien entendu, cela n’est plus vrai si votre adresse est générée sur un exchange connaissant votre identité…

Les adresses du Bitcoin sont « anonymes » tant qu’elles ne peuvent pas être tracées à une identité. Dans le cas contraire (si vous affichez vos adresses BTC sur votre bio twitter…), le Bitcoin n’offre aucun anonymat. Pire, absolument toutes vos transactions passées réalisées à partir de telle ou telle adresse pourront être connues. En effet, la blockchain du Bitcoin est un livre ouvert. Toutes les transactions sont absolument transparentes et consultables par n’importe qui.

Il est théoriquement possible de tracer une adresse BTC (déjà utilisée) jusqu’à une adresse IP. Et puis mettons les pieds dans le plat. Nous sommes tous espionnés en permanence… Edward Snowden – actuellement réfugié à Moscou en attendant un éventuel pardon de la part de Donald Trump – a été accusé de haute trahison pour nous avoir révélé le programme d’espionnage mondial de la NSA (National Security Agency).

NSA espionnage

Nous savons désormais que cette agence gouvernementale américaine peut intercepter toutes nos communications, lire nos mails, écouter nos conversations téléphoniques, consulter nos historiques d’appels, écouter nos conversations même si nous ne sommes pas en train d’appeler, éplucher nos historiques d’achat ou encore activer la caméra de nos ordinateurs et de nos smartphones

Les révélations de Snowden suggèrent que la NSA intercepte cinq milliards de localisations GPS de téléphones portables par jour… Elle se sert notamment de cette capacité d’espionnage pour surveiller tous les projets de plus de 250 millions $. Pratique pour rencarder les multinationales américaines afin d’augmenter leurs chances d’obtenir des contrats internationaux…

La NSA utilise plusieurs programmes désormais bien connus comme PRISM ou Xkeyscore pour qui tous nos paramètres de confidentialité ont été passés en mode « public » par Facebook, Google et Microsoft. Oui, Mark Zuckerberg est le patron de l’annuaire préféré des services d’espionnage américains. Il suffit aux agents de la surveillance de masse de rentrer le nom de n’importe qui pour voir en temps réel ses mails, son compte Facebook, son historique de navigation, ses mots de passe, etc.

Pub

banniere ledger desktop

Xkeyscore permet d’espionner l’ensemble du volume de données créées par la planète au cours des trois derniers jours alors que le logiciel PRISM va, lui, encore plus loin puisqu’il garde en mémoire toute la vie numérique d’individus qui intéressent particulièrement la NSA. Un fichier sur chaque personne défiant le « système ».

NSA
Vos données appartiennent à la NSA vous.”

Bitcoin

Nous devons de toute urgence nous familiariser avec les nombreux outils à notre disposition pour sanctuariser notre vie privée. Les mails cryptés, les VPN (Virtual Private Network brouilleur d’IP), l’utilisation de pseudonymes ou encore les cryptomonnaies comme le Bitcoin qui permettent de regagner ce précieux anonymat qui nous protège contre les dérives autoritaires de l’espionnage et l’analyse de la vie privée.

Le seul moyen d’être certain à 100 % d’être anonyme est de surfer sur internet à partir d’un PC acheté en cash, ayant un système d’exploitation opensource (pas le Windows de big Bill), et à partir duquel vous ne vous vous serez jamais connecté à un site sachant qui vous êtes. Il va sans dire qu’il faut se connecter dans un café ou sur le wifi d’un voisin de l’immeuble d’en face).

Peu de gens ont besoin d’être à ce point anonyme… Mais il est bon de savoir qu’utiliser un smartphone d’occasion non relié à votre identité (via une connexion internet publique) vous permettra de payer en Bitcoin incognito. Tout cela étant dit, générer une nouvelle adresse à chaque paiement (très facile) et créer plusieurs wallets est suffisant pour atteindre un haut niveau d’anonymat. Si vous n’êtes pas un terroriste ou membre d’un cartel…

Tout cela paraitra tiré par les cheveux pour le commun des mortels… Néanmoins, n’oublions pas que la surveillance totale est le prérequis à un contrôle social totalitaire, à l’instar d’Oceania, cette société dystopique dépeinte par Orwell dans 1984. Se résigner à ce que les puissants puissent utiliser des outils d’espionnage de masse signifie leur offrir la possibilité de mesurer et d’analyser notre moi le plus profond en vue d’ajuster leurs discours pour mieux nous manipuler. #Facebook #cambridgeanalytica

” La surveillance de masse ne concerne absolument pas le terrorisme et n’est rien d’autre qu’un outil de manipulation, un outil d’espionnage économique et d’influence sociale. “

Edward Snowden

Bitcoin reste infiniment plus discret que Visa ou Mastercard. Ce dernier a d’ailleurs vendu nos historiques d’achat à Google… Et puis rappelons que le protocole du Bitcoin peut toujours être modifié en temps et en heure s’il le fau

Fin du Cash

L’anonymat n’est pas la seule différence entre le Bitcoin et l’euro. Parlons d’un autre écueil : le racket des banques, des États et des services de paiements tels que Visa et Mastercard.

Ces derniers sont de véritables parasites qui ponctionnent entre 2 % et 3.5 % du montant de chaque transaction. Un business si lucratif que les deux géants pèsent à eux deux 800 milliards $ en bourse…

Chaque transaction en cash est autant d’argent que vous ne distribuez pas à ces sangsues. Certes, les marchants paient cette taxe mais elle est évidemment reportée sur le prix que vous payez

cash only 1

Dans la même veine, si tous les paiements sont digitalisés, nous verrons inéluctablement l’État venir augmenter sa collecte d’impôts. En effet, avec un taux d’imposition global de 50 % en France, l’État a démontré qu’il lèvera autant d’impôt qu’il est humainement tolérable d’accepter. Il faut bien verser des intérêts aux banquiers privés.

Et n’oublions pas ce fameux taux négatif. Il est déjà en vigueur en Suisse où la banque postale a décidé en 2017 de ponctionner 1 % par an sur les montants supérieurs à un million de francs. Aujourd’hui un million de francs, demain 100 francs… D’ici là les riches auront planqué leur pognon dans les paradis fiscaux. Mais nous autres n’auront même plus la possibilité de garder quelques billets sous le matelas.

Pub

banniere ledger desktop

Si nous ne nous battons pas, les banques nous forceront à consommer et emprunter sous peine de ponctionner directement notre épargne avec des taux négatifs. Pourquoi ? Mais parce que leur pyramide de ponzi (Dette) est comme un vélo. Elle s’écroule si l’on arrête de pédaler (d’emprunter).

« Quand un peuple ne défend plus ses libertés et ses droits, il devient mûr pour l’esclavage. »

Jean-Jacques Rousseau (1712-1778)

Voilà ce que nous voulions clarifier aujourd’hui : le Bitcoin n’a rien à voir avec la fin du cash. Les Banques Centrales surfent sur cet amalgame pour essayer de déguiser la liquidation du liquide en cryptomonnaie étatique (CBDC) mais personne n’est dupe



Retrouver l’article original de Nicolas Teterel ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top