Rejoignez-Nous sur

Bitcoin, cadavre, arnaque et poudre de perlimpinpin – TheCoinTribune

shutterstock 761983000

News

Bitcoin, cadavre, arnaque et poudre de perlimpinpin – TheCoinTribune

shutterstock 761983000

La bourse QuadrigaCX est confrontée à des accusations de mensonges sur le décès de son PDG, Gerald Cotton, intervenu alors qu’il détenait 260 millions de dollars en monnaie cryptographique. Après la fermeture de l’échange, plusieurs clients, très choqués, ont exigé de la justice l’exhumation du corps.

Des soupçons de mort mensongère

Le cabinet d’avocats, qui représente les clients de l’échange QuadrigaCX, a adressé une lettre soumise à la Gendarmerie royale du Canada. Cette lettre exige de l’agence d’application des lois l’exhumation suivie de l’autopsie du corps de Gérald Cotton, défunt PDG, du non-moins défunt exchange crypto. Cette demande a été justifiée par les circonstances pour le moins douteuses qui entourent la mort du PDG de la bourse et par les importantes pertes subies par les utilisateurs de l’échange.

En effet, alors que QuadrigaCX venait d’entrer dans l’arène des plus grands échanges cryptographiques canadiens, la bourse a brusquement cessé ses activités en début d’années 2019 à la suite du décès brutale de Cotton en décembre 2019.

Le PDG était le seul à détenir les clés privées permettant d’accéder aux portefeuilles d’actifs de la bourse. La valeur des devises stockées est estimée à 260 millions de dollars canadiens. Officiellement, l’échange doit à ses clients plus de 160 millions de dollars.

La mafia de la mort en Inde

Le décès de Gerald Cotton est intervenu lors d’un voyage philanthropique en Inde. Le pays, au même titre que les Philippines, est connu pour sa mafia des fausses morts. Il existe sur place toute une industrie prête à mettre à la disposition de ceux qui le souhaitent des kits de décès.

En 2013, Elizabeth Greenwood avait raconté dans son livre intitulé « Playing Dead: A Journey Through the World of Death Fraud » comment elle avait réussi à feindre sa propre mort, lors d’un voyage aux Philippines. Une idée qu’elle avait eue à la base pour échapper à un prêt étudiant devenu très pesant.

À Jaipur, la petite ville où  a eu lieu le décès de Cotton, le certificat de décès ne s’obtient que sur présentation d’un formulaire de demande, une carte Aadhar et un reçu Challan. Or, d’après les informations rapportées, le passeport du défunt, présenté par sa famille aurait suffi à l’établissement du document.

Chiens, montres et orphelins

La communauté crypto s’interroge : comment diable Cotton a t-il pu trouver intelligent de se rendre dans un orphelinat en Inde pour des œuvres humanitaires, alors même que son entreprise avait d’énormes problèmes financiers ? De même, aucun média local n’a rapporté le décès de Gérald Cotton alors même que la disparition de 160 millions de dollars était en jeu.

Il paraît étrange que souffrant de maladie de Crohn, le PDG de QuadrigaCX ait tout de même décidé de se marier, d’établir un testament un mois avant son décès, de prévoir une prise en charge pour ses deux chiens et d’assurer ses deux montres.

Au final, l’exhumation du corps du PDG de QuadrigaCX offrira peut-être l’occasion de fermer la porte de la rumeur d’un exit scam pour le moins radical.



Retrouver l’article original de Joe PINASI ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top
elementum consectetur risus. eget libero ut id, Aliquam ipsum