Rejoignez-Nous sur

Bitcoin, la restriction chinoise a propulsé le volume de production de BTC de Bitfarms de 50% et poussé Compass vers le nucléaire

c743500f golden bitcoins on grey stockpack deposit photos scaled

News

Bitcoin, la restriction chinoise a propulsé le volume de production de BTC de Bitfarms de 50% et poussé Compass vers le nucléaire

Bitfarms, société de mining nord-américaine, publie une production supplémentaire de BTC à moindre coût suite à l’interdiction par la Chine et la migration des mineurs provoquée par cette décision.


Golden bitcoins on grey

Les malheurs des uns font le bonheur de Bitfarms

La société canadienne d’hydroélectricité Bitfarms prétend que sa production a presque doublé en plein milieu de l’année. Plus précisément, elle a produit 1 357 BTC au cours des six premiers mois de l’année 2021. Un nombre que les mineurs cotés en bourse qualifient d’historique en termes d’extraction de Bitcoin en Amérique du Nord.

Rien que pour mois de juillet, cette société créée en 2017 a pu produire 400 BTC. Un chiffre qui représente le double des 199 bitcoins extraits en janvier et une proportion de plus de 50% par rapport aux 365 unités du mois de juin. Au 12 juillet, environ 95% des actifs de Bitfarms, soit 1 445 BTC, sont en stock.

La répression minière chinoise aurait impacté les activités de certains extracteurs comme BitInfoCharts qui se plaint d’une baisse de 42,5% de sa production depuis fin mai. Toutefois, ce contexte fait le bonheur de Bitfarms dont la hausse des quantités produites prend une tournure légitime en raison d’un coût de production moindre.

Emiliano Grodzki, fondateur et PDG de Bitfarms, se réjouit totalement de cet embargo de BTC. Il n’a pas hésité à le qualifier de bonne nouvelle vu que les parts de marché de sa société ont presque doublé. Apparemment, elle s’en est bien tirée puisque son centre de données à Magog, au Québec, accueille près de 1 500 mineurs de BTC de MicroBT enregistrant 120 PH/s.

Et pendant ce temps, Compass réduit ses coûts

CompassMining n’a pas attendu très longtemps pour s’activer suite à cette restriction chinoise. Ces derniers temps ont en effet vu la signature d’un accord de 20 ans entre la société nord-américaine et Oklo, start-up de fission nucléaire. Ce partenariat consiste en la fourniture de 150 mégawatts d’énergie à Compass.

Son PDG, Whit Gibbs, précisait que le déploiement des premiers réacteurs d’Oklo aurait lieu en 2023 ou 2024. Ce procédé, qui ne pollue ni n’émet de dioxyde de carbone, réduira conséquemment les coûts de mining de BTC.

Comme la course à la préservation de l’environnement est lancée, plusieurs entreprises comme Compass et Bitfarms se pressent d’ajuster leur ligne de mire afin de polluer moins et d’obtenir plus de Bitcoins.

Plus d’actions

MYTV FR 900x100 1

Internautes amateurs, néophytes ou confirmés, c’est avec grand plaisir que je vous livre au quotidien les secrets du monde de la cryptomonnaie.
Mon rôle ? Rendre ce domaine clair et limpide tout en vous livrant les dernières infos croustillantes pour vous permettre d’y investir en connaissance de cause et avec le moins de risque possible.
Ce ne sera pas un long fleuve tranquille mais ce n’est pas grave, c’est la vie !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.



Retrouver l’article original de Mbolatiana Rama ici: Lien Source

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Top