Rejoignez-Nous sur

Blockchain à Davos: ouvrir le monde à de nouvelles perspectives

Retina Display 646399094

News

Blockchain à Davos: ouvrir le monde à de nouvelles perspectives

<! –

->

Partager cette publication:

points lumineux globaux

Lorsque nous agissons en tant que communauté mondiale pour gouverner et résoudre, nous comptons sur l'ouverture, la transparence, la confiance et l'authenticité en tandem avec les autres parties prenantes. Solutions technologiques, comme blockchain technologie, faciliter l'ouverture, la transparence et l'authenticité.

Le monde est venu à Davos pour son 50e réunion annuelle depuis que le Forum économique mondial (WEF) a défendu la quatrième révolution industrielle en reconnaissant l'interdépendance des réseaux et des chaînes de valeur avec des capacités technologiques pour des solutions aux défis les plus pressants des consommateurs mondiaux.

Inclusivité et optimisation de la blockchain pour la RSE

Compte tenu de la prochaine série de défis, le WEF a sélectionné trois thèmes clés qui sont également éclairés par les cinquante organisations mondiales de la société civile et les organisations non gouvernementales:

  1. Façonner l'avenir des biens publics mondiaux
  2. Façonner l'avenir de la gouvernance technologique: IdO, robotique et villes intelligentes
  3. Le partenariat, et non la propriété, dynamisera l'économie africaine

Chaque thème repose sur l'ouverture, la transparence, la confiance et l'authenticité pour accélérer l'échange d'informations et, finalement, la vitesse de transformation. Cependant, l'inclusion sous-tend la probabilité de succès pour concrétiser ces objectifs et reste également un domaine d'amélioration pour ceux qui critiquent le Sommet de Davos pour ses débuts d'élite.

Découvrez comment les solutions blockchain transforment les industries

Au fur et à mesure des événements du sommet, il y avait un rôle que les dirigeants semblaient jouer pour le sommet de l’année prochaine: les dirigeants de la responsabilité sociale des entreprises. Le rôle de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) augmente, car les consommateurs, les actionnaires et les employés demandent aux entreprises plus de transparence. Les secteurs de la finance, de la fabrication, de l'énergie, des produits de consommation et du commerce de détail s'efforcent de fournir davantage d'informations aux parties prenantes pour des raisons à la fois altruistes et pragmatiques.

Jusqu'à présent, les efforts sont bien alignés sur les consommateurs. IBM et NRF ont publié constate que 70% des consommateurs paieraient 35% de plus pour des marques respectueuses de l'environnement. Thomas M. Kostigen, directeur du développement durable chez JConnelly, a trouvé que les investisseurs ont transféré de l'argent dans les entreprises perçues comme socialement responsables. «Plus de 12 000 milliards de dollars sont désormais investis de diverses manières socialement responsables. C'est l'un des quatre actifs totaux sous gestion aux États-Unis seulement. » L'identité de marque avec le bien social continuera à générer des rendements plus élevés et ceux qui tardent à adopter ce changement culturel perdront leur part de marché et leurs profits.

En repensant à l'une des plus grandes controverses en matière de responsabilité sociale des entreprises au XXe siècle, les diamants «sang» de conflit ont mis en évidence le rôle que jouent les entreprises dans la vérification des conditions dangereuses de la chaîne de valeur des fournisseurs. Une série d'accords contraignants entre industrie les dirigeants ont encouragé le traçage de la source du produit et contesté les moyens contraires à l'éthique de se procurer des diamants de la Sierra Leone déchirée par la guerre. En conséquence, le Système de certification du processus de Kimberly a émergé pour redéfinir l'industrie de la bijouterie, élever ses normes au-delà du profit et a donné naissance à de blockchain des réseaux comme le Réseau d'affaires d'approvisionnement responsable.

Dans cette veine, les consortiums commerciaux régionaux, comme Table ronde d'affaires, a mis à jour les principes de ses membres pour refléter les valeurs de ses 140 membres. Couchés dans l'espace RSE, les motivations altruistes et de profit convergent, ce qui se traduit par des pages de testaments autoproduits de responsabilité sociale, environnementale et économique.

Leader mondial, développement régional

L'accélération des transformations des systèmes dans les secteurs de l'alimentation et de la fabrication nécessite les dernières innovations technologiques. Davos a réuni une variété de sociétés, des dirigeants qui composent le quartile supérieur du SPXESRP. Le secteur des technologies de l'information représente la plus grande part – 24,6 pour cent – du S&P 500. Si la technologie prend la tête de l'entreprise par le biais du SPXESRP, alors naturellement, pourquoi ne pas prendre la tête dans le plus grand espace de affaires comme la blockchain, qui vise deux objectifs:

  1. Fournir un support accessible au public pour valider les revendications.
  2. Facilitez la transformation rapidement grâce à l'accès numérique.

De même, sur une note régionale, la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) suit également les gains des entreprises en fonction de paramètres environnementaux, sociaux et de gouvernance. Le S&P collabore avec l'Institut de gouvernance d'entreprise de la région MENA pour suivre les 50 actions les plus performantes. Contrairement à la tendance mondiale du S&P 500, le secteur financier représente la plus grande part de la région MENA.

le Fonds Ibtikar COO, Ambar Amleh, note comment services financiers, la documentation immobilière authentique et le «stress physique lié au transport et au transfert de tout cet argent» posent des problèmes commerciaux et juridiques. Ainsi, le Fonds a sélectionné le GetReceet, qui permet aux entreprises de comptabiliser numériquement les biens et services. Barkawi voit comment le suivi des transactions bénéficierait de solutions de blockchain, "Le suivi des reçus d'achat de denrées alimentaires informe les services de santé sans identifiants de données des ménages." Pendant ce temps, les Émirats arabes unis ont recruté Barkawi pour leur groupe exploratoire blockchain.

Compte tenu de l'origine de la technologie de la blockchain dans le secteur financier grâce à la crypto-monnaie, les solutions de blockchain peuvent compléter, plutôt que perturber défavorablement, l'objectif de traiter la provenance et la planification des ressources à développer au niveau régional, ce qui n'a pas été le centre d'intérêt de Davos – mais pourrait l'être – Compte tenu du critique que Davos a tendance à être eurocentrique.

Résoudre les problèmes via les solutions blockchain

Les solutions de blockchain peuvent également faciliter les revendications de responsabilité sociale des entreprises. Les parties prenantes de Watchdog tiennent les entreprises responsables de leurs objectifs de RSE. Par exemple un entreprise sociale, comme Banque en plastique, lutte contre la pauvreté et la dégradation de l'environnement en facilitant le recyclage de l'entreprenariat. Soutenue par IBM, Plastic Bank crée des incitations financières sécurisées. L'obtention de données en temps quasi réel ajoute à la complexité de la responsabilisation des sociétés sur les plans horizontal et vertical des chaînes d'approvisionnement.

Aditionellement, missions de surveillance s'appuyer sur l'échange d'informations et la transparence, qui fonctionnent comme une incitation à faire adopter une solution de blockchain adaptée aux problèmes qu'ils suivent. En utilisant la blockchain, on pourrait soutenir que nous augmentons l'inclusivité et permettons une plus grande participation en augmentant le nombre comprenant le collectif de surveillance.

Les parties prenantes de Watchdog peuvent maximiser leur rôle en tenant les entreprises responsables. Leur rôle dans la surveillance des problèmes avec les données numérisées en temps quasi réel est leur incitation à intégrer la technologie des solutions blockchain et à pousser à l'adoption. Les chiens de garde investissent du temps et plaident en fonction de leur problème, tandis que le secteur privé investit dans l'infrastructure à adopter.

Les deux groupes de parties prenantes feront pression pour accélérer la transformation des systèmes tout en évaluant les chaînes de valeur conformément aux recommandations du World Business Council on Sustainable Development. Vision 2050 ordre du jour.

Implications et responsabilité future

Essentiellement, Davos a le pouvoir de faciliter les entreprises à se réunir pour assurer la transparence et parler de leur vision 2050. Comme dans le cas du potentiel de la solution blockchain, l'objectif de la discussion à Davos est d'intégrer un concept transformateur et de le transformer en solution.

Les plates-formes publiques utilisant des solutions de blockchain fournissent l'authenticité et la preuve que les groupes de surveillance et les consommateurs mondiaux attendent lorsque les entreprises avancent des revendications RSE. La blockchain permet aux groupes de surveillance de tenir les entreprises responsables de leurs revendications et objectifs en matière de RSE. Pour les consommateurs mondiaux, les solutions de chaîne de blocs facilitent davantage le flux d'informations pour mieux informer le développement des infrastructures.

Nous attendons avec impatience de voir comment Davos intégrera les solutions de blockchain, qui reflètent les objectifs de la Vision 2050, à son 51e sommet l'année prochaine.

Comment démarrer avec IBM Blockchain maintenant





Traduction de l’article de Mehr Qayyum : Article Original

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top