Rejoignez-Nous sur

Chase face à un litige imminent pour des frais de crypto cachés

Chase Facing Imminent Litigation for Hidden Crypto Fees

News

Chase face à un litige imminent pour des frais de crypto cachés

La juge Katherine Polk Failla a déclaré à Chase que les frais supplémentaires facturés aux clients qui achetaient une crypto-monnaie étaient injustifiés, car les achats crypto-cryptés ne sont pas comptabilisés comme une avance en espèces. Le juge a rejeté la requête de Chase aux fins de rejeter les plaintes des plaignants, qui l’avaient poursuivi en justice pour les frais facturés pour l’achat de monnaie cryptée avec une carte de crédit, signalé par Loi Bloomberg, 3 août 2019.

Big Win pour les clients de la crypto américaine

Alors que les banques en Inde ont été forcé par la banque centrale pour mettre fin à leurs relations avec les entreprises axées sur la crypto-monnaie, les banques américaines ont volontairement décidé d'imposer leur volonté aux clients qui effectuent des transactions en crypto-monnaie.

Chase, l’une des plus grandes banques commerciales du monde, a facturé à ses clients des frais supplémentaires pour l’achat de cryptomonnaie, car ils estimaient qu’il s’agissait d’une dépense en espèces. Cependant, les plaignants ont fait valoir que plusieurs cas de droit américain et des déclarations de régulateurs démontrent que la crypto-monnaie n’est pas une forme d’argent liquide car elle n’a pas cours légal. En utilisant cet argument, les plaignants ont pu convaincre le juge qui a rapidement statué que les plaignants avaient donné une explication rationnelle à des «opérations assimilables à des opérations en espèces».

Failla explique que les plaignants définissent le mot cash comme un contexte de la monnaie fiduciaire, émis par décret d'une entité souveraine. Chase, quant à lui, soutient que les espèces s'appliquent à tous les moyens de paiement, y compris mais non exclusivement aux crypto-monnaies et à la monnaie fiduciaire.

Le juge n’a pas pris parti et a simplement noté que la défense de la demanderesse constituait un argument valable et pouvait être traitée comme un recours collectif.

Profiter de l'incertitude de la réglementation

Cette instance met en évidence la nécessité pour les clients des banques traitant avec crypto-monnaie de vérifier leurs déclarations avec diligence. La possibilité pour une banque de tirer parti d’une zone grise et d’imposer des frais inutiles aux clients est plus probable que jamais.

Les banques ont été accusées de cibler les amateurs de crypto-monnaie par censurer leurs comptes sans explication et en facturant des frais cachés. Wells Fargo, par exemple, n’autorise pas ses titulaires de compte à acheter des crypto-devises avec leurs cartes – ce qui empêche fondamentalement une personne de dépenser son propre argent comme bon lui semble.

Vous aimez BTCMANAGER? Envoyez-nous un pourboire!

Notre adresse Bitcoin: 3AbQrAyRsdM5NX5BQh8qWYePEpGjCYLCy4



Traduction de l’article de Ashwath Balakrishnan : Article Original

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top