Rejoignez-Nous sur

Élections Canada consulte les partis politiques au sujet de dons cryptographiques

News

Élections Canada consulte les partis politiques au sujet de dons cryptographiques

Selon Élections Canada, l'organisme qui organise les élections fédérales au Canada, il y a eu «Un intérêt croissant» dans les dons de crypto-monnaie. Cette tendance a poussé certains partis politiques à demander une décision sur la meilleure façon de gérer les dons politiques en bitcoins et autres cryptomonnaies et de naviguer dans les divers systèmes de rapports requis par Élections Canada et les partis afin qu'ils se conforment à la Loi électorale du Canada.

La saison des élections ne fait que commencer au Canada. Trois élections partielles fédérales sont convoquées pour le 25 février 2019; ceux-ci occuperont des sièges vacants, y compris un siège pour l'un des chefs de parti. Une élection fédérale complète sera déclenchée avant le 21 octobre 2019.

Sur la légalité d'accepter des dons de crypto-monnaie, un Élections Canada (CE) officiel a dit Magazine Bitcoin que «la Loi électorale du Canada n'interdit pas aux entités politiques d'accepter des contributions en crypto-monnaie. Les entités politiques sont donc actuellement en mesure d'accepter de telles contributions. "

Élections Canada a pour position initiale que le bitcoin et les autres crypto-monnaies sont des contributions non monétaires et en nature, c’est-à-dire un bien ou un produit de base, mais pas une monnaie, une position similaire adoptée par la Commission électorale fédérale des États-Unis (FEC) et par Revenu Canada. Agence.

Toutefois, Élections Canada a laissé la question de la classification des crypto-monnaies en tant que monnaies monétaires ou non monétaires, que les parties pourraient prendre en compte dans le processus de consultation en cours.

Bitcoin est-il légal au Canada?

Chetan Phull, avocat à Toronto, fondateur et directeur de Smartblock Law Professional Corporation, a écrit sur le domaine apparemment obscur de la légalité d’utiliser des crypto-monnaies comme monnaie au Canada.

Phull a dit Magazine Bitcoin que l’utilisation de bitcoins et d’autres crypto-monnaies comme monnaie (monnaie légale) est, à proprement parler, illégale en vertu de la Loi sur la monnaie canadienne.

Cependant, il reconnaît que «le Canada pourrait s'ouvrir à considérer la cryptographie comme un type de monnaie non fiduciaire, malgré la définition légale actuelle de la monnaie».

Il souligne qu’à ce jour, «il n’ya eu aucune mesure d’application effective contre l’utilisation de la crypto en tant qu’ «argent» au Canada – pas même contre le Dollar numérique de Calgary, où l'exécution serait appuyée par un précédent établi de longue date par la Cour suprême du Canada. Le gouvernement n'a pas non plus recherché de façon significative des taxes non perçues sur les transactions de crypto. »

Bien qu'Élections Canada ait convenu que les crypto-monnaies ne soient pas de l’argent, son enquête sur les contributions cryptographiques suggère également que le climat général au Canada se réchauffe en ce qui concerne l’utilisation de la crypto en tant que type de monnaie non-fiat.

«Nous n’en sommes pas encore là, compte tenu de la loi en vigueur», a déclaré Phull, «mais ce sont tous des signaux que le Canada s’ouvre à la cryptographie et à devenir un marché médian dans le commerce. La législation appropriée en matière de cryptographie suivra, à commencer par la réglementation de la monnaie virtuelle actuellement en projet. ”

Phull a également noté que la tendance aux États-Unis à introduire les crypto-monnaies dans le grand public, avec récemment un projet de loi bipartite devant le Congrès Loi sur la taxonomie des jetons, pourrait avoir du poids au Canada.

Au niveau de l'état, l'Ohio accepte maintenant paiement des taxes d'affaires en crypto via ohiocrypto.com, trois factures crypto-centriques sont actuellement en commission à New York et un récent facture du Wyoming tente de clarifier les crypto-monnaies en tant que monnaie au sein de l'État.

«Tandis que de plus en plus d’États américains autorisent le traitement de la crypto-monnaie comme moyen d’échange, la crypto-monnaie au Canada continuera de gagner du terrain», a déclaré Phull.

«La crypto-monnaie sera finalement légalisée comme forme de paiement au Canada, d’une manière ou d’une autre. C'est juste une question de temps."

Carter Cameron-Huff, un CPA de Toronto qui travaille également en tant que directeur financier bénévole pour des associations de circonscription politiques, a déclaré Magazine Bitcoin qu'accepter une autre forme de don exigera des règles simplifiées pour satisfaire aux exigences de déclaration d'EC et du parti politique.

«Le grand défi est que les campagnes et les associations de circonscription doivent être auditées par un CPA. Il peut être difficile de trouver un CPA apte à auditer des projets liés à la monnaie numérique, car ceux-ci sont généralement peu enclins à prendre des risques. »

Les partis politiques sont tenus de veiller à ce qu'aucun donateur ne dépasse la limite annuelle et à ce qu'une identification complète soit reçue avec chaque don.

Gérer les crypto-monnaies en tant que dons politiques

Un responsable d'Élections Canada a déclaré Magazine Bitcoin que leur priorité absolue est de garantir la transparence totale de tout don politique de plus de 20 $ CAN, conformément à la Loi électorale du Canada.

Cela signifie que, pour que le don soit accepté, le parti politique doit établir que le donateur est un citoyen canadien et doit confirmer l'identité de toute personne qui fait un don de cryptomonnaies d'une valeur de plus de 20 $ à une campagne.

Les contributions de 20 $ CAN ou moins peuvent être anonymes, mais EC met les parties en garde de «surveiller les montants inhabituels ou les tendances des contributions anonymes qu'ils reçoivent».

En outre, chaque partie serait tenue de comptabiliser les dons cryptographiques (en équivalent équivalent) pour s'assurer qu'aucun donateur ne dépasse la limite annuelle actuelle des dons de 2 700 $ CAN.

EC recommande que le montant de la contribution soit la valeur commerciale de la crypto-monnaie au moment de sa réception, en fonction du taux appliqué sur une plateforme d'échange majeure.

Les dons de bitcoins ne sont pas traités de la même manière

Contrairement aux contributions fiduciaires, les dons en bitcoins et en crypto-monnaies ne seraient pas éligibles pour un crédit d’impôt.

C'est un problème pour Cameron-Huff, qui y voit une injustice fondamentale dans la nouvelle proposition de la CE. Il prévoit faire connaître son point de vue dans le cadre des consultations d’Élections Canada.

Aux États-Unis, une décision de la FEC de 2014 déclarant que les campagnes politiques et les organisations pouvaient accepter les dons en bitcoins BitPay en partenariat avec CoinVox et un certain nombre d'agences de collecte de fonds pour aider à traiter les dons.

Jared Polis, gouverneur actuel du Colorado, et Mick Mulvaney, actuel chef d’état-major de la Maison-Blanche, a été l’un des premiers législateurs américains à accepter les dons de la campagne Bitcoin.

REMARQUE: Bitcoin Magazine a sollicité les commentaires des quatre partis politiques fédéraux sur la décision prise par Élections Canada. Au moment de mettre sous presse, seul le Parti vert a répondu en déclarant qu'il n'acceptait pas les dons de cryptomonnaie à l'heure actuelle.

.



Traduction de l’article de Jessie Willms : Article Original

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top