Rejoignez-Nous sur

Histoire, potentiel, achat…Découvrir la cryptomonnaie Cardano (ADA) – TheCoinTribune

News

Histoire, potentiel, achat…Découvrir la cryptomonnaie Cardano (ADA) – TheCoinTribune

Vous souhaitez investir dans la cryptomonnaie Cardano (ADA) ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur cette cryptomonnaie et la technologie qui la fait fonctionner. Que vous soyez un débutant ou un trader expérimenté, vous trouverez des informations et des conseils utiles pour bien comprendre le fonctionnement du réseau Cardano.

Définition de Cardano

En quelques mots, on peut définir Cardano comme l’aboutissement d’un projet technologique visant à créer une cryptomonnaie plus performante que ses concurrents et offrant plus de possibilités aux utilisateurs. Avant de poursuivre la présentation de Cardano, un rappel sur quelques notions.

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

Qu'est-ce qu'une cryptomonnaie ?

Une cryptomonnaie est une monnaie virtuelle. Comprenez par là qu’elle n’a aucune réalité physique comme une monnaie fiduciaire, telle que l’euro ou le dollar. La cryptomonnaie ne se présente ni en billet ni en pièce : tout se passe sur ordinateur.

Pour la petite histoire, la première cryptomonnaie, Bitcoin, a été introduite en 2009 par un développeur caché derrière le pseudonyme « Satoshi Nakamoto ». Il l’a présentée comme un système décentralisé de paiement électronique pair-à-pair. C’est-à-dire que ce système de paiement a lieu sans l’intermédiaire d’une autorité centrale. C’est ce caractère décentralisé qui met en marche la révolution du Bitcoin par rapport aux précédentes tentatives de création de monnaie virtuelle. 

Pour bien comprendre ce concept, il faut savoir comment fonctionne un compte bancaire classique. Les informations relatives aux comptes classiques ainsi que celles des différentes transactions sont stockées dans une base de données. Ainsi, lorsque vous désirez effectuer le paiement d’un achat en ligne par exemple, la banque où est domicilié votre compte est la seule à pouvoir vérifier que le solde de votre compte est suffisant pour faire cette opération. Si c’est le cas, la banque confirme la transaction. Ensuite, elle modifie votre solde, puis enregistre les détails de la transaction dans le livre des comptes pour une traçabilité. Ici, on dit que la banque a les compétences d’une autorité centrale. Pour la cryptomonnaie, la technologie utilisée pour la validation des transactions est un réseau décentralisé et accessible par tous les utilisateurs. Cette technologie est appelée la « blockchain ».

Qu’est-ce que la blockchain ?

Les blocs qui représentent l'ensemble des transactions, et les chaînes qui lient ces blocs

La blockchain, ou « chaîne de blocs » en français, est le registre de toutes les transactions et informations d’une cryptomonnaie, et ce, depuis sa création. Il s’agit d’une technologie dont l’objectif est de faciliter les échanges et le stockage des informations de façon décentralisée, transparente, et sécurisée par des procédés de cryptage. Elle se base sur plusieurs principes : 

  • La décentralisation : le réseau ne dépend pas d’une institution, mais de la communauté qui contribue au projet ;
  • La transparence : Toutes les informations concernant les transactions sont marquées sur la blockchain ;
  • L’anonymat : Les utilisateurs sont représentés par des adresses publiques qui sont éphémères et cryptées ;
  • Le caractère immuable de la blockchain : Aucun retour en arrière n’est possible. Une fois qu’une transaction est validée et écrite dans la blockchain, il n’y a aucun moyen de la supprimer.

Qu’est-ce que le Cardano (ADA) ?

La cryptomonnaie Cardano : ADA

En quelques mots, Cardano est le premier réseau blockchain développé en combinant la technologie des deux plus grandes cryptomonnaies, à savoir Bitcoin et Ethereum, pour permettre des échanges plus rapides à des prix réduits. En s’inspirant d’eux, Cardano a créé sa propre technologie blockchain à plusieurs couches et un système de validation des transactions qui compense les lacunes des deux générations précédentes. Ainsi, ce projet permet de représenter la troisième génération de cryptomonnaies.

Histoire et fonctionnement de Cardano

Cardano est le résultat d’une approche scientifique. Sa blockchain est conçue pour prendre en compte les contrats intelligents tout en étant plus rapide et moins coûteuse en énergie que les générations précédentes.

La création de Cardano

Le projet Cardano a été initié en 2015 par Charles Hoskinson. Ce dernier est le cofondateur du projet Ethereum, qu’il a quitté suite à une mésentente avec Vitalik Buterin. Alors que ce dernier souhaitait conserver le statut du projet en open source et à but non lucratif, Charles Hoskinson voulait faire d’Ethereum une entreprise. Suite à cette divergence, il décide donc de se consacrer à son propre projet de blockchain : Cardano. 

L'histoire de Cardano se base sur une divergence

Pour réaliser ce projet, Charles Hoskinson s’associe à d’autres entreprises. On peut parler par exemple d’Emurgo, une entreprise japonaise en conseils et solutions dans la blockchain, qui deviendra la branche commerciale du projet Cardano, ou encore de la société Input Output Hong Kong (IOHK) qui a également été associée pour le développement d’une blockchain propre à Cardano.

La création de Cardano répond à sa vocation qui n’est rien d’autre que de devenir la première blockchain développée selon une démarche académique et scientifique. C’est après deux ans de recherche et une levée de fonds de 62 millions de dollars que Cardano est lancé, en fin septembre 2017. Sa cryptomonnaie émise dispose du même nom et son symbole boursier est ADA. Elle est rapidement proposée sur le marché dès octobre 2017.

Beaucoup de personnes ont travaillé pour le projet

En résumé, Cardano est donc le fruit de la collaboration entre Charles Hoskinson, le cofondateur de l’Ethereum, ainsi que les sociétés Emurgo et IOHK, qui sont spécialisées dans la blockchain. À cela s’ajoutent des ingénieurs et chercheurs venus des quatre coins du globe pour aider au projet. 

Le saviez-vous ? Le nom « Cardano » du projet provient de Girolamo Cardano, un mathématicien, astrologue et inventeur italien. Quant au symbole qui en découle, ADA, il provient d’Ada Lovelace, pionnière de la science informatique.

Quels sont les principes de Cardano ?

Cardano fonctionne sur sa propre blockchain, qui a été entièrement développée pour son réseau. La blockchain de Cardano utilise aussi ses propres langages de programmation. On parle notamment de code Haskell, qui permet des transactions plus fiables et le langage Plutus, qui permet la rédaction des contrats intelligents.

Cardano reprend l'idée des smart contracts, initié par Ethereum

Par ailleurs, le projet Cardano se présente comme une cryptomonnaie de troisième génération après le Bitcoin avec sa technologie de blockchain, et l’Ethereum qui utilise la technologie de blockchain à deux couches. Sur la première couche se trouve le code relatif aux comptes, aux jetons et aux transactions. Sur la seconde sont exécutés les contrats intelligents. Le projet Cardano a développé sa propre blockchain comportant également deux couches comme Ethereum, avec cependant un système de validation Proof of Stake (PoS), ou preuve d’enjeu en français, au lieu du système Proof of Work (PoW), ou preuve de travail, utilisé par ses prédécesseurs. Cette alternative vise à pallier les insuffisances du premier.

Preuve d’enjeu contre preuve de travail : Le fonctionnement de Cardano

La méthode preuve de travail (PoW) fut la première méthode de validation d’une transaction. C’est celle qui est appliquée par les projets Bitcoin et Ethereum, bien que ce dernier prévoie une transition vers la preuve d’enjeu pour sa nouvelle version

Selon cette méthode, l’utilisateur met à disposition de la blockchain sa puissance de calcul afin de résoudre un problème mathématique. Concrètement, lorsqu’il y a une transmission d’informations, le réseau d’ordinateurs effectue des calculs, également appelé du « hachage », afin de trouver une solution au problème mathématique. L’utilisateur offrant sa puissance de calcul est appelé un « mineur », et dispose donc d’une copie de la blockchain pour réaliser l’opération.

Les mineurs offrent leur puissance de calcul

Une fois le problème résolu, il crée un nouveau bloc d’informations qui est relié aux anciens, d’où le nom de blockchain. Enfin, en récompense à cela, le mineur obtient des jetons de la cryptomonnaie issue du réseau pour lequel il a contribué. Si vous le souhaitez, vous pouvez en savoir plus sur le minage du Bitcoin et le minage d’Ethereum.

Le problème avec cette méthode de validation est qu’elle consomme beaucoup d’énergie. En effet, pour effectuer les calculs, les ordinateurs sont fortement sollicités, et ce, pendant longtemps. Ainsi, pour miner, la ressource en électricité mobilisée est considérable. D’après une étude utilisée par Capital, le cumul de toute l’énergie utilisée par les ordinateurs du réseau Bitcoin est colossal, dépassant la consommation énergétique de certains pays. 

Il existe même des appareils conçus pour miner ces cryptomonnaies

Au-delà de cette problématique, il y a celle de la centralisation et du risque d’attaque du système par un pool, c’est-à-dire un regroupement de mineurs. Ces mineurs se mettent en groupe pour augmenter leur puissance de calcul afin de décupler leur capacité de minage. Et si la puissance de calcul d’un pool atteignait 51 % de la puissance de calcul du réseau (ce qui est compliqué, mais tout de même possible), le système se centraliserait sur ce pool qui pourrait alors frauder le système. Pour en savoir plus sur ce que l’on appelle « L’attaque des 51 % », cliquez ici.

La réponse de Cardano

Conscient des problèmes liés à la preuve de travail, Cardano fonctionne différemment. Ce dernier utilise un système de validation que l’on appelle la « Preuve d’enjeu ».

La méthode de minage de Cardano est différente de Bitcoin ou Ethereum

Ici, les transactions sont rédigées par des validateurs appelés « Slot leaders ». Parmi les acteurs de la blockchain Cardano, ceux possédant un certain nombre de jetons ADA sont élus pour valider les transactions. 

Il faut ainsi retenir que d’après cette méthode, au lieu de faire travailler tout le réseau pour résoudre un problème mathématique, ce qui dépense beaucoup d’énergie, seuls les membres du réseau contribuant activement à son développement sont désignés afin d’effectuer cette tâche. De plus, en utilisant son protocole Ouroboros, cette méthode rend les échanges plus rapides et plus économiques.

Les objectifs du projet Cardano

Le but de Cardano est simple : proposer les mêmes choses que Bitcoin (des transactions) et Ethereum (une plateforme pour les Dapps et des smart contracts), mais en mieux.

Les deux projets que Cardano souhaite surpasser : Ethereum et Bitcoin

Ce qui caractérise le projet Cardano, c’est sa vocation qui vise à résoudre les problèmes posés par les autres plateformes, notamment la scalabilité, la durabilité et l’interopérabilité.

La scalabilité, c’est la capacité du réseau à s’adapter à une grande demande. La solution proposée par le projet Cardano repose sur la gestion énergétique. Autrement dit, l’objectif ici est de limiter l’utilisation de l’énergie. C’est d’ailleurs pourquoi un certain nombre de nœuds sont désignés pour effectuer les calculs. De plus, la technologie Ouroboros, qui est le système de validation par preuve d’enjeu de Cardano, permet de confirmer les transactions plus rapidement que les blockchains dont le projet s’est inspiré, ce qui évite la saturation du réseau.

Pour atteindre son objectif de durabilité, Cardano a adopté le système de trésorerie pour l’évolution du projet. Au lieu de passer par les plateformes de levée de fonds ICO (Initial Coin Offering) utilisées par la plupart des réseaux concurrents, Cardano a mis en place un système de trésorerie qui lui permet de disposer immédiatement des fonds nécessaires pour faire évoluer le projet rapidement. Le « Trésor » est alimenté grâce à la création des blocs. À chaque bloc ajouté, une partie de la récompense est ajoutée à la trésorerie.

L’interopérabilité est la capacité d’un système à échanger avec d’autres systèmes. Le projet Cardano a été conçu pour que l’ADA puisse être échangé contre du Bitcoin ou d’autres cryptodevises. Pour cela, le projet doit prendre en compte le concept de sidechains, mais également se conformer à certaines règles telles que le KYC ou l’AML.

Grâce à la procédure KYC, le réseau peut garantir plus de sécurité

Où et comment acheter du Cardano ?

Découvrez dans cette partie comment acheter du Cardano

Vous avez décidé de sauter le pas pour vivre votre première expérience dans le monde du trading ? Vous vous demandez où et comment acheter du Cardano ? Il existe plusieurs plateformes d’achat et d’échange proposant du Cardano.

Si vous êtes débutant, eToro est la plateforme idéale pour commencer. Il s’agit d’une plateforme de social trading proposant plusieurs marchés, dont les cryptomonnaies. Dans ce domaine, la plateforme en propose 16. De plus, les traders débutants ont accès à différentes aides, telles que des guides ou encore une première inscription avec un compte démo pour se familiariser avec l’interface du site et le monde du trading.

Rendez-vous sur eToro pour acheter vos premier jetons ADA avec une monnaie Fiat

En termes de plateformes d’échange de cryptomonnaies, Binance est la plus conseillée. Les coûts sont parmi les plus bas du marché et son interface est adaptée à tout type d’internaute.

Faites du trading sur Binance

Pour la petite histoire, Binance se concentrait auparavant uniquement sur l’échange de cryptomonnaies. On ne pouvait donc pas acheter de monnaie virtuelle avec une monnaie fiduciaire (euro, dollar, etc.). Cependant, depuis 2019, la plateforme a commencé à proposer l’achat de cryptomonnaies avec une monnaie Fiat. Malheureusement, l’ADA ne fait pas encore partie de la liste des cryptomonnaies disposant de ce moyen de paiement. Il vous faut donc préalablement posséder des jetons d’une autre cryptomonnaie que vous échangerez contre du Cardano. Notez toutefois que cette fonctionnalité étant encore nouvelle, il n’est pas impossible que Binance ajoute cette cryptomonnaie dans sa liste à l’avenir.

Voici un tableau récapitulatif des deux plateformes avec leurs avantages et leurs défauts :

PlateformeMoyen de paiementAvantagesInconvénients
eToroAchat avec une monnaie Fiat– Adaptée pour les débutants en cryptomonnaies
– Plusieurs moyens de paiement, dont PayPal (pour sécuriser ses coordonnées bancaires)
– Possibilité de copier la stratégie d’investissement d’autres utilisateurs
– Possibilité d’interagir avec les internautes
– Ouverture d’un compte démo pour faire ses premiers pas
– Des frais élevés
– Toutes les transactions et tous les dépôts sont en dollar américain. La plateforme implique donc des frais de conversion si vous faites un dépôt en euros
– Un premier dépôt d’un minimum de 200 $, soit environ 190 €
BinanceÉchange de cryptomonnaie uniquement– Plateforme très reconnue
– Vos poussières de cryptomonnaies peuvent être converties en Binance Coin sans frais
– Plateforme issue d’un écosystème riche
– Cardano ne fait pas partie des cryptomonnaies que l’on peut acheter avec une monnaie Fiat sur la plateforme
– Une interface un peu difficile à comprendre lorsqu’on navigue sur la page des marchés

Si vous souhaitez découvrir d’autres sites pour l’achat de vos jetons ADA, n’hésitez pas à consulter notre page des meilleures plateformes d’achat de cryptomonnaies, et utilisez notre filtre pour voir quelles sont celles qui proposent Cardano.

Conserver vos Cardano

Sécurisez vos jetons ADA dans un wallet

Une fois vos jetons ADA achetés, ne les laissez pas dormir dans la plateforme d’achat : optez pour un portefeuille (wallet) afin de stocker vos coins. C’est un aspect fondamental pour la sécurité de votre investissement. Le portefeuille qui est dédié à l’ADA est appelé Daedalus.

Page d'accueil de Daedalus, le wallet associé à Cardano

Il s’agit d’une application ou d’un logiciel que vous pouvez télécharger sur smartphone ou ordinateur. Ce portefeuille a été conçu spécialement pour le projet Cardano, donc il est l’un des plus adaptés pour stocker vos ADA. Il apporte plusieurs avantages, comme :

  • La sécurité. Daedalus ne retient pas les clés de l’utilisateur, il utilise la cryptographie pour sécuriser les fonds ;
  • Des informations sur l’évolution du projet ;
  • La possibilité de personnaliser le portefeuille selon votre goût.

Il existe d’autres portefeuilles adaptés à Cardano. Entre autres, nous pouvons citer :

  • Infinito Wallet : C’est un portefeuille sur mobile. Il vous permet d’envoyer, de recevoir et de stocker vos Cardano. L’interface est très simple d’utilisation.
  • Yoroi Wallet : Portefeuille web développé par Emurgo. Sous forme d’extension à intégrer à votre navigateur, ce portefeuille est entièrement gratuit et en open source. Il vous permet de stocker votre cryptomonnaie sur votre ordinateur.
Yoroi Wallet est également un portefeuille adapté à Cardano, car son créateur n'est autre qu'une entreprise associé au projet

Faites néanmoins attention, car les portefeuilles que nous vous avons présentés sont tous des « hot wallets », c’est-à-dire qu’ils sont reliés à Internet. Nous vous conseillons de ne pas y stocker une grande quantité de cryptomonnaies, car ces derniers offrent moins de sécurité que les « cold wallets », qui sont des portefeuilles hors ligne. Pour savoir comment conserver au mieux vos jetons ADA dans un wallet, n’hésitez pas à consulter notre guide.

Souvenez-vous : Si vous possédez une quantité importante de Cardano dans votre portefeuille, il y a de fortes chances que le système vous choisisse pour effectuer les calculs. Cela vous permettra d’augmenter vos fonds.

Pourquoi investir dans le Cardano ?

Bien qu’il soit récent en comparaison aux autres cryptomonnaies, le Cardano arrive en bonne position dans le classement des cryptomonnaies les plus cotées. Son prix au moment de la rédaction de cet article est de 0,052687 € avec un volume d’échange de 177,46 millions d’euros en 24 h.

De plus, l’ADA répond à sa vocation d’être moins coûteuse, moins gourmande en énergie et plus réactive face aux pannes.

Les avantages à acheter du Cardano

Qu'est ce qui pourrait faire monter le cours de Cardano (ADA) ?

Autant sur le plan technique que sur le plan technologique, Cardano présente de nombreux avantages :

  • Le code de la blockchain de Cardano est en open source, c’est-à-dire accessible à tout le monde, ce qui en fait un réseau transparent. C’est un principe de base de la cryptomonnaie. Cela dit, les améliorations apportées au code permettront à tout utilisateur de développer son propre projet et de rendre plus performant le réseau ;
  • La méthode de validation par preuve d’enjeu selon le protocole Ouroboros du projet est une innovation qui a de beaux jours devant elle. Pour rappel, elle se différencie de la méthode par preuve de travail, car elle minimise les ressources de calcul nécessaire pour valider une transaction. Cette réduction de la puissance de traitement rend le système moins énergivore ;
  • Grâce à son système blockchain à deux couches, la plateforme Cardano tente d’augmenter la flexibilité en ce qui concerne l’exécution des contrats intelligents ;
  • Le projet Cardano est porté par une équipe qualifiée et expérimentée pour la faire évoluer et durer dans le temps. On retrouve dans l’équipe des érudits comme Charles Hoskinson, cofondateur d’Ethereum et le professeur-chercheur Aggelos Kiayias, renommé dans la recherche en cryptographie à l’Université d’Édimbourg ;
  • Ce projet est basé sur une entraide mondiale, car il a été conçu par des ingénieurs et chercheurs provenant des quatre coins du monde.

Les risques d’acheter du Cardano

Quels sont les inconvénients du Cardano ?

Étant donné que le projet Cardano est relativement récent, il a quelques années de retard sur ses concurrents directs en matière de développement de son réseau. De plus, il y a des aspects du système qui n’ont pas encore été complètement finalisés. Par exemple, le langage de programmation (Plutus) propre au projet n’est pas encore achevé. C’est ce langage qu’utilise la plateforme pour rédiger et confirmer l’exécution des contrats. Cela peut provoquer quelques perturbations sur le réseau.

En conclusion

Retenez que le projet Cardano est un système de blockchain visant à être plus évolué que les systèmes concurrents. Il est développé suivant une logique de recherche scientifique. Sa blockchain utilise un protocole d’émission de cryptomonnaies basée sur un langage informatique qui lui est propre. Pour une plus grande efficacité dans la rédaction de contrats intelligents, la plateforme Cardano utilise également son propre langage nommé Plutus. De plus, le système de validation du réseau, Ouroboros, est un algorithme de validation par preuve d’enjeu à surveiller.

Compte tenu de ses avantages et surtout de son caractère scientifique et évolutif, Cardano est une cryptomonnaie au fort potentiel. Elle est accessible à tous, même à ceux ayant un capital initial faible. Néanmoins, le fait que le projet ne soit pas complètement bouclé sur certains aspects peut freiner certaines personnes. Il ne faut cependant pas oublier que Cardano est un projet tout jeune qui a encore du temps devant lui pour se développer.

Cardano se positionne parmi les cryptomonnaies les mieux classées sur le marché. Au moment de la rédaction de cet article, elle se situe à la 8e place du Coinmarketcap. Peut être que ses futurs exploits lui permettront de viser plus haut.



Retrouver l’article original de Romain ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top