Rejoignez-Nous sur

La France envisage un cadre réglementaire pour les intermédiaires de crypto-monnaie

as france

News

La France envisage un cadre réglementaire pour les intermédiaires de crypto-monnaie

La France envisage de mettre en place le tout premier cadre réglementaire du pays régissant les intermédiaires crypto-actifs. Le déménagement nécessitera des échanges fiat-à-crypto-monnaie ainsi que des gardiens de clés cryptographiques pour se soumettre à un enregistrement obligatoire auprès de l'AMF.


Prendre au sérieux les cryptomonnaies

La France est l'un des membres les plus actifs de l'Union européenne en matière de réglementation de la crypto-monnaie. Le pays introduit son propre règlement régissant le domaine des offres initiales de pièces (ICO) plus tôt en septembre et est maintenant aurait envisager un amendement qui placerait les bourses de crypto-monnaie et d'autres entités sur le terrain sous le contrôle législatif de son organisme de surveillance financière.

Il est également important de noter que la modification proposée énonce une définition assez large du terme «crypto-asset». Selon lui, il s’agit d’un actif numérique incorporel qui incorpore des droits et peut être émis, enregistré, détenu, ainsi que transféré sur un grand livre distribué sans avoir la qualification d’instrument financier. En outre, l'amendement couvre également "tout actif numériquement enregistré et transféré incorporant des unités de valeur non monétaires pouvant être transféré pour acquérir des biens ou des services".

Le président de France Blocktech décrit sa voie vers le succès

Inscription obligatoire auprès de l'Autorité

En vertu du projet de règlement, les intermédiaires qui détiennent des clés cryptographiques ainsi que les échanges crypto-monnaie-monnaie doivent être enregistrés auprès de l'Autorité avant de proposer des services. L’AMF est le chien de garde financier français et sera chargée de publier une liste des prestataires de services enregistrés et agréés.

Le nouveau cadre prévoit également de lourdes amendes pour ceux qui ne se conforment pas. Les fournisseurs non enregistrés seront passibles d’une amende de 30 000 euros et d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux ans.

En ce qui concerne les entités déjà établies, l'amendement leur donne 12 mois à compter de la date de publication pour s'inscrire auprès de l'Autorité.

Plus tôt cette année, Bitcoinist signalé que le pays a réduit de moitié les taxes sur la crypto-monnaie.

Que pensez-vous de la décision de la France de réglementer les échanges crypto-devises et autres fournisseurs de services crypto-assets? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous!


Images courtoisie de Shutterstock, AdobeStock.



Traduction de l’article de Georgi Georgiev : Article Original

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top
sed elementum porta. Praesent mi, lectus neque. venenatis, efficitur. eget