Rejoignez-Nous sur

La politique de la Banque Centrale du Japon incite à devenir un Samouraï du Bitcoin – TheCoinTribune

News

La politique de la Banque Centrale du Japon incite à devenir un Samouraï du Bitcoin – TheCoinTribune

Avec une dette avoisinant 240 % du PIB, les Japonais se rapprochent du boss de fin. Le Japon est un peu le laboratoire mondial de la politique monétaire mondial. Quoi que la Bank of Japan (BoJ) décide, la Banque Centrale Européenne et la FED finissent pas faire de même quelques années plus tard. Or la BoJ vient d’annoncer que sa planche à billets est « No limit ». Est-ce un hasard si la deuxième monnaie la plus échangée contre le Bitcoin est le yen ?…

Big in Japan

Au pays du soleil levant, la dette du gouvernement atteint 240 % du PIB. Et je vous rassure, ils vivent très bien avec. Le Japon est effectivement le pays le plus endetté du monde MAIS le taux d’intérêt sur cette dette est proche de 0 %.

taux à 10 ans du japon
Taux d’emprunt à 10 ans du Japon

Tout ira bien tant que les banques privées prêteront au gouvernement Japonais à ce taux nul. Mais comment donc le gouvernement japonais parvient-il à convaincre les banquiers usuriers de faire rouler sa dette à 0 % ?…

C’est très simple. La banque Centrale du Japon (BoJ) ne leur laisse pas le choix. Pour ce faire, elle achète autant d’obligations souveraines (dette du gouvernement) que nécessaire pour que le taux d’emprunt (sur 10 ans) reste au plancher.

Par quel miracle ?

La Banque centrale nippone (BoJ) ne finance pas directement le gouvernement japonais. Elle ne peut pas lui dire « tient, voilà un milliard de yens au taux de 0 % ».

En effet, l’Etat « doit » emprunter sur le marché dit « primaire » en émettant une obligation (une promesse de remboursement au taux dicté par les banques privées). Or, la banque du Japon n’a pas accès à ce marché qui est réservé aux banques privées.

Neanmoins, une fois l’obligation émise, elle se retrouve aussitôt sur le marché dit « secondaire ». Là où les obligations se vendent et se revendent. C’est là que la BoJ peut agir avec le fameux « Quantitative Easing » (QE). Il lui suffit de faire marcher la planche a billets pour acheter les obligations.

C’est grâce au QE que la BoJ maintient le taux à 10 ans à 0 %. Comment exactement ? C’est très interessant :

Lorsque la banque centrale rachète les obligations aux banques privées, ces dernières se retrouvent avec des montagnes de cash. Ce cash ne se retrouve toutefois pas dans les coffres des banques privées. Il reste sur un compte qu’elles sont obligées d’avoir auprès de la banque centrale. Or, la banque centrale décide du taux auquel cet argent est rémunéré.

SURPRISE, ce taux est de -0,10 % (-0,50 % pour la BCE). Pour le dire autrement, les banques privées se font racketter par la banque centrale si elles laissent dormir cet argent sur leur compte. Les banques privées ont donc intérêt à prêter à 0 % à l’Etat plutôt que de laisser leur argent auprès de la BoJ à -0,10 %. CQFD.

Tout cela pour dire que si les banques centrales arrêtaient le QE, les taux d’emprunt s’envoleraient. Voilà pourquoi elles ne sont pas près d’arrêter la “planche à billets”…

Tokyo – Athènes

Pourquoi la Grèce s’est écroulée alors que le pays est pourtant beaucoup moins endettée (170 % du PIB) que le Japon ? Pour la bonne et simple raison que le pays a été exclu du Quantitative Easing de la Banque Centrale Européenne. Par conséquent, les banquiers privés ont pu décider des taux et étrangler le pays avec des taux allant jusque 37 %. Jusqu’à ce que le pays courbe l’échine en vendant ses bijoux de famille (îles), détruisent les retraites, l’assurance chômage, etc.. Cela ne vous rappelle rien ?…

Le gouvernement japonais se retrouverait alors dans la même situation que la Grèce s’il devait faire rouler sa dette avec des taux supérieurs à 0 %. Il ferait immédiatement l’expérience d’une cure d’austérité à la grecque. Pareil pour la France

Cette courbe illustre bien notre propos. Vous pouvez voir que la dette devenant trop importante, la banque du Japon a mis les taux au plancher (à partir de 1990) pour faire fondre la facture des intérêts usuriers aux banquiers.

Historique des intérêts payes par le gouvernement japonais
Intérêts payés par l’Etat nippon chaque année

Le QE est une nouvelle manière de maintenir les taux bas. La BoJ détient désormais 43 % de la dette du Japon (27 % pour la BCE et 20 % pour la FED)…

Dette rachetée par la BoJ, BCE, FED, en % de la dette totale

La BoJ a même renoncé la semaine dernière à son plafond d’achats annuel de 80.000 milliards de yens (677 milliards d’euros) pour les rachats d’obligations. C’est désormais open bar, No Limit. A ce rythme, la BoJ possédera 100 % de la dette nippone (1 million de milliards de yens, soit 10 000 milliards $) d’ici une poignée d’années.

Tout cela étant dit, cette levée du plafond annuel est plus symbolique qu’autre chose. Cela fait déjà 4 ans que la BoJ maintient le loyer de l’argent a 0 %.

La banque centrale achète même directement des actions d’entreprises. Elle fait partie du top 10 des actionnaires de la majorité entreprises du Nikkeï en possédant environ 6 % de l’ensemble de la capitalisation boursière de la bourse tokyoïte. C’est autant que le fonds de pension du gouvernement (6 %).

Tous dans le même sac

Le Japon est en avance au niveau de la monétisation de sa dette et de la bourse mais le reste du monde endetté marche dans ses pas. L’ensemble des actifs rachetés par la BoJ représente 110 % de son PIB contre 45 % pour la BCE et 30 % pour la FED.

Ces chiffres vont toutefois fortement évoluer cette année puisque la BCE est partie pour faire des emplettes à 1100 milliards d’euros alors que la FED va imprimer plusieurs milliers de milliards de dollars.

Les achats des quatre grandes banques centrales occidentales (UK, USA, Japon, zone euro) vont probablement atteindre 6000 milliards $ cette année, soit plus de la moitié de ce qui a été acheté sur toute la période 2009 – 2018…

“Le Quantitative Global va probablement atteindre 6000 milliards en 2020 d’après l’agence de notation Fitch

Quelle sera la prochaine étape de cette grande nationalisation des dettes ? Une chose semble sûre, c’est le Japon qui montrera l’exemple…

Très probablement, la BoJ finira par monétiser la dette pour de bon. C’est-à-dire qu’elle dira au gouvernement qu’il n’a plus besoin de rembourser sa dette. Alors, petit à petit (pour ne pas provoquer de choc inflationniste), la dette s’effacera.

Nous n’y sommes pas encore en Europe. L’Allemagne, qui bénéficie largement de taux d’emprunt négatifs grâce aux rachats d’obligations, refuse que la BCE achète davantage d’obligations italiennes comparé à la clef de répartition de la botte dans le capital de la BCE.

C’est triste à dire, mais ce n’est pas demain la veille que la BCE décrétera le jubilé des dettes quand on voit que sa politique monétaire est déjà attaquée en justice par l’Allemagne…

Est-ce que cet océan d’argent va créer de l’inflation ?

Nous avons dit plus haut que monétiser la dette petit à petit permet d’éviter un choc inflationniste. Oui et non.

Tout dépendra de ce que les États feront de la manne d’argent dégagée du fait de ne pas avoir à rembourser une partie de la dette.

Si l’Etat maintient le même budget, il n’y aura pas d’argent supplémentaire en circulation dans l’économie. Nous aurons juste des lignes de 0 effacées dans les ordinateurs de la BCE. Aucune inflation donc.

D’autre part, pour éviter l’inflation, il faudrait également que les banques privées (qui ont reçu de l’argent frais de la part de la BCE en échange des dettes) ne se servent pas de ces liquidités pour gonfler la bulle de la bourse ou prêter n’importe quel montant à n’importe qui. #crisedessubprimes

Ce n’est évidemment pas le cas. L’argent magique de la BCE sort de la sphère financière pour atteindre l’économie réelle lorsque les banquiers empochent leurs bonus et dividendes (pour avoir bien gonflé la bulle boursière) qu’ils dépensent dans l’immobilier – créant des bulles immobilières – et l’économie du luxe #BernardArnaud.

Un banquier millionnaire ne mange pas plus de pain. Il achète de la pierre à Paris, d’où les prix délirants. Et comme l’INSEE ne prend pas en compte les prix immobiliers dans son calcul d’inflation, il n’y a pas d’inflation – officiellement… En d’autres termes, même si le prix de la baguette n’augmente pas tant que ça, celui de l’immobilier détruit bien notre pouvoir d’achat.

Et le Bitcoin dans tout ça ?

Le Bitcoin est une protection contre l’inflation, tout comme l’or qui tient ce rôle depuis des lustres. Une monétisation de la dette tout en obligeant les banques à renforcer leurs capitaux propres (en gardant l’argent frais dans les comptes propres de la banque, en le « stérilisant ») ne provoquerait pas d’inflation. Le Bitcoin ne serait alors pas très utile.

Malheureusement, ce n’est pas ce à quoi nous assistons, loin de là….

La BCE a déjà racheté 20 % de la dette publique de la zone euro et les salaires ne sont toujours pas encadrés. Au contraire… Le nombre de banquiers émargeant à plus d’un million d’euros a bondi de 20 % chez la BNP l’année dernière. Et que dire de la Société Générale…

Nous voyons le résultat sur les prix immobiliers. Le prix du m2 à Paris a été multiplié par 4.5 en 20 ans. Est-ce que les Parisiens ont multiplié par 4,5 leur salaire en 20 ans ? Non…

Prix immobiliers Paris

L’autre raison pour laquelle les prix immobiliers s’envolent est que les banques prêtent toujours plus à salaire constant. Rendez-vous sur cet article pour plus d’informations.

Pour résumer, ceux qui contrôlent la planche à billets ne vont pas arrêter de vivre aux frais de la princesse. L’inflation va se faire de plus en plus douloureuse alors n’attendez plus pour échanger la fausse monnaie contre le Bitcoin. Soyez des samouraïs.





Retrouver l’article original de Nicolas Teterel ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top