Rejoignez-Nous sur

La SEC – elle aussi

shutterstock 1228331845 3

News

La SEC – elle aussi

shutterstock 1228331845 3

Ces dernières années ont été marquées par la prolifération des levées de fonds pour des projets autour des cryptomonnaies. L’exemple le plus marquant est celui des ICOs montées à la va-vite sur des projets controversés qui se sont soldés par des échecs. Nous avons récemment vu la SEC mettre fin à des projets parce que les jetons vendus lors des ICOs n’étaient pas enregistrés comme des titres. Cette fois-ci, l’organe de contrôle s’est penché sur des arnaques liées aux cryptomonnaies par le biais des MLM (ou Marketing Multi Level,dont les participants sont incités à parrainer de nouveaux membres). C’est ainsi qu’elle a récemment intenté un procès contre la Modern Money Team (MMT) pour fraudes et tromperie des investisseurs.

Une potentielle escroquerie à 12 millions de dollars

À la base, la MMT a levé des fonds pour financer le minage de cryptomonnaies qu’elle prétendait réaliser elle-même avec ses propres équipements. Les bénéfices issus de cette activité devaient ainsi lui permettre de payer des intérêts aux investisseurs à la fin de chaque mois.

De nombreux ressortissants américains et d’autres nationalités étaient ainsi amenés à payer la somme de 50 dollars pour des contrats de financement de minage sur une durée de deux ans. Quant à ceux d’entre eux qui préféraient opter pour le financement de l’activité dans le cadre d’un contrat à vie, il leur fallait débourser 2000 dollars. 

L’opération a ainsi permis de réunir pas moins de 3,5 millions auprès de 200 investisseurs pour soutenir le minage de cryptomonnaies. Très vite, les promoteurs ont été dans l’incapacité d’honorer les payements mensuels des intérêts après à la chute de la valeur des cryptomonnaies minées. Afin de maintenir le programme en vie, ils ont donc pensé à y greffer un système de MLM. Ce faisant, un total de 1800 investisseurs ont acheté des packs d’une valeur allant de 20 à 500 dollars. Pendant qu’une moitié des fonds du pack finançait des activités commerciales, l’autre servait à verser les commissions du MLM. Le schéma de Ponzi ainsi créé a permis de collecter jusqu’à 12 millions de dollars.           

Détournement de fonds et cessation de payement

Après investigation, la SEC a décidé de geler les actifs de trois individus qui sont liés à la gestion des fonds collectés par MMT. Il s’agit de Daniel F. Putnam, Jean Paul Ramirez Rico, et Angel A. Rodriguez. Ces derniers ont en effet utilisé une grande partie des fonds des investisseurs à des fins personnellesM. Putnam a par exemple dépensé près de 150 000 dollars dans un appartement de luxe avec spa.

M. Ramirez qui était responsable des fonds collectés dans le MLM, a investi en retour une partie dans un compte BitFinex. Mais en novembre 2019, les paiements aux investisseurs ont brusquement cessé. Pour justifier la situation, il a prétendu que BitFinex avait gelé le compte et qu’il avait dû mettre fin à toute activité sur celui-ci. A partir de ce moment, les investisseurs n’ont plus reçu le moindre paiement de la branche de MLM qui a pourtant continué à prendre des dépôts jusqu’au début du mois de mars 2020.

Si l’enquête de la SEC sur l’utilisation qui a été faite des fonds provenant des investisseurs de MMT est toujours en cours, elle a clairement permis de dévoiler la mauvaise foi de ses dirigeants. Cette affaire montre une fois de plus toute la méfiance qu’il faut avoir à l’égard des projets de crypto qui sont mêlés au MLM.



Retrouver l’article original de Joe PINASI ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top
risus vel, leo. ut in quis dolor. non leo amet,