Rejoignez-Nous sur

La Turquie n’a pas banni le Bitcoin (BTC)

32623ce8

News

La Turquie n’a pas banni le Bitcoin (BTC)

La Turquie va effectivement interdire les paiements en bitcoin. La nouvelle a généré un peu de FUD le weekend, mais contrairement à ce que l’on entend ici ou là, ni les exchanges, ni le bitcoin n’ont été interdit à proprement parler.


1619177105 705 admin

Haram le bitcoin ?

La banque centrale turque a décidé d’interdire “l’utilisation directe et indirecte de cryptomonnaies pour les paiements“. Les paiements indirects (via des cartes de crédit reliées à ses cryptomonnaies). Dit autrement, aucun marchand ne pourra accepter le bitcoin en paiement.

Cointelegraph a contacté le CEO de DigiLiraPay, une compagnie directement affectée par cette restriction, afin d’en savoir plus. « Des multinationales telles que Master Card, Tesla, Paypal et Starbucks commencent à recevoir des paiements en BTC, nous sommes profondément attristés », a-t-il déclaré avant d’ajouter « espérer que cette réglementation sera abrogée dans un futur proche ».

La raison avancée par la banque centrale turque est que les cryptomonnaies « peuvent causer des pertes irrécupérables » et « saper la confiance dans les moyens de paiement existants »…

Dit autrement, Ankara s’est aligné sur le mantra du moment, à savoir que “le bitcoin n’est pas une monnaie“. L’un des sept gouverneurs de la banque centrale de Chine n’a d’ailleurs pas dit autre chose ce weekend. Li Bo a toutefois concédé que le bitcoin est un « investissement alternatif », ce qui constitue un pas dans le bon sens.

La bonne nouvelle est que le bitcoin jouit désormais d’un cadre légal à défaut d’avoir cours légal. La cryptomonnaie n’a donc absolument pas été bannie comme le souligne Yasin Oral, le CEO de l’exchange turc Paribu : « la nouvelle réglementation ne change rien pour nous ».

A noter que l’exchange turque Thodex fait parler de lui ces derniers jours. Reuters et du service de presse turc TRT World rapportent que la police enquête sur cet exchange ayant 400 000 utilisateurs, après que des utilisateurs se soient plaints d’avoir été bloqués de leurs comptes. Affaire à suivre.

Le Bitcoin n’est pas banni

Bannir le bitcoin est de toute façon une décision à double tranchant. Le Nigeria en sait quelque chose. Les échanges en BTC sont en hausse de près de 30 % depuis son « interdiction » il y a 85 jours.

Et à en croire les recherches du mot “bitcoin” par les Turcs sur google, gageons que le même scénario va se répéter…

google trend
Recherche du mot “Bitcoin” sur Google en Turquie

Tout comme au Nigeria, la popularité du bitcoin est un symptôme des déboires économiques de la puissance ottomane. Les Turcs s’intéressent au bitcoin en raison de l’inflation à deux chiffres qui ronge leur épargne. Ils voient bien ce qui en train d’arriver à leurs voisins libanais en proie à l’hyperinflation

La hausse des prix en Turquie atteint désormais 16 % par an alors que l’objectif officiel de la banque centrale est de 5 %. Ce qui est déjà douloureux car il représente plus de deux fois l’objectif d’inflation « officiel » de la FED et de la BCE.

Par ailleurs, la lire a chuté de 86 % depuis 2008, dont 34 % depuis le début de l’année 2019. Et cela alors même que l’allié qatari investit sans compter en Anatolie. En début d’année dernière, les investissements du Qatar représentaient 22 milliards $ en tout (en échange de quoi Doha bénéficie de la protection militaire turque via le maintien d’une base navale et aérienne sur son sol).

Le calife a même demandé à ses citoyens de vendre leur or lors du Congrès de son parti fin mars :

« Je demande à mes citoyens de vendre leurs devises étrangères et leur or », a déclaré Erdogan, dans l’espoir de contrer la dépréciation de la lire qui s’est accélérée depuis son rapprochement avec Moscou, entre autres crimes d’indépendance vis-à-vis de l’OTAN

Quoi qu’il en soit, cette interdiction des paiements ne change rien au fait que le ponzi mondial de la monnaie fiat, adossé à 281 000 milliards de dette, finira très mal. Et puis, rappelons l’essentiel : le bitcoin est « permissionless ». Pour le dire autrement, personne ne peut empêcher les paiements en bitcoin…

Plus d’actions

CT Youtube 900x100 Plan de travail 1
24 Nicolas Teterel 04.svg

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.



Retrouver l’article original de Nicolas Teterel ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top
odio Praesent eget velit, nunc sem, ut neque. vulputate, elit. venenatis, dolor.