Rejoignez-Nous sur

L’arrivée de Judy Shelton à la FED propulse l’or et le Bitcoin (BTC) – TheCoinTribune

Sheldon

News

L’arrivée de Judy Shelton à la FED propulse l’or et le Bitcoin (BTC) – TheCoinTribune

Sheldon

L’or et le Bitcoin sont en forte hausse ces derniers jours. Un engouement clairement lié à la nomination au sein du conseil des gouverneurs de la FED de Judy Shelton, une économiste en faveur d’une résurrection du Gold Standard…

Pub

1595427624 57 vera one desktop

L’Histoire du Gold Standard aux Etats-Unis

Cette nomination est l’occasion de revenir sur l’histoire du Gold Standard aux États-Unis. Croyez-le ou non mais fut un temps où les banques américaines imprimaient toutes leurs propres billets. Chacune se devait d’échanger ses billets contre de l’or sur demande. Dit autrement, les banquiers étaient contraints par le Gold Standard et s’exposaient à un bank run s’ils imprimaient trop de papier

Afin de s’affranchir de ce carcan, les usuriers firent voter le fameux National Bank Act de 1864 qui marqua l’introduction d’un même type de billets pour toutes les banques. Ce dollar universel servit à supprimer les bank run puisqu’il était dorénavant possible d’échanger ses billets contre de l’or dans n’importe quelle banque. Ainsi, qu’importe si sa propre banque faisait faillite…

Malgré cette machiavélique mutualisation du risque, le dollar est tout de même resté convertible en or. Ce garde-fou incitait les banques à la prudence mais elles purent tout de même s’en donner à cœur joie grâce à la révolution industrielle. Les gains de productivité extraordinaires offerts par la machine à vapeur furent à l’origine du plus grand boum économique de l’Histoire et d’une formidable expansion monétaire.

Ces gains de productivité permirent au système de réserves fractionnaires (monnaie papier garantie par de faibles réserves d’or) de s’épanouir. La raison étant que l’inflation destructrice et normalement inhérente à la débordante création monétaire papier fut neutralisée en bonne partie par l’augmentation de la productivité permise par le progrès technologique et la combustion d’énergie fossile.

Mais tout changea en 1933, date depuis laquelle les banques américaines n’ont plus l’obligation d’échanger les billets en or… Ce qui devait arriver arriva. Les banques ont commencé à faire tourner la planche à billets sans vergogne, générant évidemment une inflation monstre.

Rendez-vous sur notre article dédié pour découvrir les origines troubles de la Banque Centrale américaine.

Une femme à la Federal Reserve

Revenons-en à Judy Shelton. Cette dernière vient d’être confirmée par la commission bancaire du Sénat US.

Le conseil des gouverneurs est l’organe décisionnaire de la FED et se compose de 12 personnes. 7 sont nommées directement par le président des États-Unis avec l’accord du Sénat. C’est le cas de Judy Shelton. [Les présidents US choisissent un nouveau gouverneur tous les 2 ans.]

5 autres viennent des 12 FED régionales (les succursales de la FED) dont les gouverneurs sont élus par les banques privées. Dit autrement, 5 gouverneurs sur 12 sont des émissaires de banques privées et il suffit d’un seul président corrompu pour faire pencher la balance en leur faveur…

Les banquiers ont toujours eu l’avantage du temps long pour avancer leurs pions face aux forces démocratiques et contrôler la planche à billets… La nomination de Judy Shelton, saluée par un nouveau plus haut historique de l’or et un plus haut de 8 ans pour le silver, suggère qu’un changement de paradigme monétaire est peut-être dans les tuyaux.

Judy Shelton est probablement fan du Bitcoin

Judy Shelton est la conseillère économique de Donald Trump. Elle est connue pour vouloir revenir au Gold Standard ainsi que ses critiques envers l’indépendance de la FED et l’objectif d’inflation de 2 %.

« Je pense que le Gold Standard est une autre manière de dire discipline monétaire. La monnaie se doit d’être une unité de compte, un intermédiaire des échanges et une réserve de valeur fiable. Elle ne devrait pas dépendre de qui est le président de la FED. »

Judy Shelton

Les mots de Judy Shelton font échos aux Bitcoiners pour qui la technologie de la Blockchain est avant tout une manière d’interdire l’avilissement de la monnaie par une seule entité. Aka la caste des banquiers.

« Le problème fondamental de la monnaie actuelle est qu’il faut faire confiance à la banque centrale pour ne pas avilir la monnaie. L’histoire des monnaies fiduciaires a montré que cette confiance est toujours violée. »

Satoshi Nakamoto, inventeur du Bitcoin

À quoi pense Judy Shelton ?

Ses critiques l’accusent d’être une girouette. En cause le fait ne pas avoir plaidé en faveur de la baisse des taux d’intérêt lors de la crise de 2008 avant de retourner sa veste depuis l’élection de Donald Trump. En effet, ce dernier s’est frontalement opposé à Jerome Powell (président de la FED nommé par Trump) lorsque ce dernier a voulu remonter les taux d’intérêt.

Une critique facile, hors contexte, à laquelle il faut tordre le coup puisque Judy Shelton était à l’époque surtout remontée contre un système profitant aux riches actionnaires ainsi qu’aux multinationales qui empruntent gratuitement pour racheter leurs actions. #buybacks

De manière plus intéressante et beaucoup plus récente, notons que Judy Shelton s’est exprimée en faveur de la mise à zéro du taux d’intérêt que la FED paie aux banques privées pour parquer leur argent sur ses comptes. Ce taux est très important. On l’appelle en Europe le taux de rémunération des dépôts. Celui de la BCE est par exemple de -0,50 %.

Pub

1595427624 57 vera one desktop

En abaissant ce taux en territoire négatif, les Banques Centrales peuvent forcer les banques à prêter à un taux très faible, voire négatif, aux États. Rendez-vous sur cet article pour plus d’informations sur ce mécanisme clef de notre système monétaire.

Pour le dire autrement, Judy Shelton veut réduire de manière drastique les taux d’emprunt et par ricochet l’endettement US. Une perspective sombre pour les actionnaires de banques qui collecteront beaucoup moins d’intérêts. Qui s’en plaindra ?…

CBDC (Central Bank Digital Currency)

Interrogée par la commission bancaire du Sénat, Judy Shelton ne s’est pas déclarée contre l’idée d’un dollar digital. C’est-à-dire un CBDC (n’ayant évidemment rien à voir avec la cryptomonnaie Bitcoin dont la Blockchain est décentralisée).

Il faut donc s’armer de doutes quand on sait que les banquiers centraux n’hésitent pas à susciter un amalgame entre leurs shitcoins CBDC et le Bitcoin en vue de faire disparaître le cash. Des doutes en partie dissipés par l’intéressée qui déclarait début 2020 :

« Je dirais que nous avons un peu moins besoin d’un dollar digital à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur, afin de préserver l’hégémonie du dollar. » […] « Le dollar est l’instrument le plus important de soft power que nous avons sur le monde. »

Judy Shelton

Ces propos ont été prononcés en réponse à l’intérêt du sénateur Cotton vis-à-vis d’un dollar digital qui, dans son imaginaire, permettrait de contrecarrer les ambitions monétaires de la Chine le long de ses nouvelles routes de la soie. Voici ce que nous écrivions sur ThecoinTribune en avril à propos du « Cryptoyuan » :

« L’idée est que les populations se trouvant sur ces routes commerciales puissent télécharger le wallet CBDC et court-circuiter les structures financières existantes. (A ce titre, l’affaire Huawei est très probablement liée au CBDC). Vous devez passer par une banque membre du réseau SWIFT si vous voulez faire des affaires avec le reste du monde. Il n’y a pas d’autre moyen. Or SWIFT est dirigé par un conseil d’administration composé de 25 sièges qui soutiennent à 80 % des fesses d’occidentaux. Son président est le patron de CityBank, la plus grande banque du monde… »

Le mirage du Dollar Digital

Dans la vidéo ci-dessus, Judy déclare « aimer l’idée d’une monnaie garantie par de l’or et qu’une telle monnaie pourrait même prendre la forme d’un genre de cryptomonnaie ».

Cette déclaration est tout à fait à propos car en réalité aucun dollar digital ou autre shitcoin national ne servira à quoi que ce soit face à un yuan convertible en or. Ce qui est le cas depuis 2018, années du lancement par la Chine de son propre indice de référence de pétrole libellé en yuan et convertible en or (2018).

Créer un « dollar digital » ne menace en rien le yuan. La seule façon d’empêcher la diffusion du yuan serait de déconnecter la Chine d’internet ou de lui couper l’accès au système d’exploitation Android…

Une manière plus “sportive” de contrecarrer les plans de l’empire du milieu serait de restaurer la convertibilité du dollar en or qui fut abandonnée en 1971 par le président Nixon. C’est en vérité la seule solution pour freiner la montée en puissance du yuan.

Cela étant dit, le Gold Standard est une potion amère car il impliquera une réduction drastique du niveau de vie des Américains via la fin du déficit chronique de la balance commerciale sous peine de perdre tout leur or.

C’est précisément ce pour quoi Judy Shelton va militer au conseil des gouverneurs de la FED afin d’éviter que le yuan ne finisse par détrôner le dollar. Le retour du Gold Standard va bientôt briser le privilège exorbitant du dollar et Shelton n’est que le messager. Ce changement de paradigme montre que la Chine et la Russie sont en train de remporter leur pari après des années d’achats frénétiques d’or.

À bas l’inflation

Finissons sur une autre déclaration très intéressante à propos de l’objectif d’inflation de 2 % de la FED:

« Des prix stables ? Stable signifie généralement pas de mouvement. […] Qu’est-ce qui est stable ? Si la valeur d’une maison augmente de 2% pendant 10 ou 20 ans, cela signifie que le prix change de 20 à 40% pendant que vous êtes propriétaire de votre maison. Est-ce pertinent ? »

Shelton est en faveur d’un objectif d’inflation de 0 % et les nouvelles générations ne pourront qu’apprécier, elles qui sont désormais obligées de s’endetter 25 ans voire plus pour acheter un toit et 4 murs… Les banquiers nous enfument depuis trop longtemps en nous faisant croire que “stabilité des prix” signifie une hausse de 2 % par an

Il est grand temps d’empêcher les banques d’orchestrer la hausse des prix immobiliers pour alimenter la fuite en avant du ponzi de la dette. Il suffirait, pour y arriver, d’instaurer une règle fixe dans le temps quant aux montants pouvant être empruntés en les rendant tout à fait proportionnels aux revenus. Et pour que cela fonctionne, il faut des taux d’intérêt à 0 %…

Pub

1595427624 57 vera one desktop

Tout cela est de très bon augure pour le Bitcoin car il est de l’or augmenté et ce n’est une coïncidence si la cryptomonnaie s’apprécie en tandem avec l’or depuis la nomination de Shelton. Go Judy.





Retrouver l’article original de Nicolas Teterel ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top