Rejoignez-Nous sur

Le géant des Fonds d’Investissements Fidelity lance un Fonds Bitcoin (BTC) – TheCoinTribune

Fidelity et Bitcoin

News

Le géant des Fonds d’Investissements Fidelity lance un Fonds Bitcoin (BTC) – TheCoinTribune

Fidelity et Bitcoin

Qui se trouve tout en haut de la pyramide du pouvoir ? Les plus grands fonds d’investissement du monde. Pour eux Bill Gates n’est qu’un client parmi d’autres, une entreprise du CAC n’est qu’une variable d’ajustement et un dirigeant de pays un employé en CDD… Vous n’avez probablement jamais entendu leurs noms et vous savez encore moins qui les contrôlent. Mais sachez maintenant qu’ils achètent du Bitcoin… notamment le géant Fidelity.


Fonds d’investissement démiurge ?

Le plus grand fonds d’investissement du monde se nomme BlackRock. Il est le premier actionnaire d’une société cotée sur 5 aux États-Unis et gère à lui tout seul plus de 6 000 milliards $ d’actifs. Voire le double si l’on ajoute les fonds qui utilisent son Intelligence Artificielle d’investissement nommée Aladdin pour placer leur argent. Depuis deux décennies, des centaines de petits malins fabriquent cette IA qui est probablement la plus performante du monde. Tous les discours politiques, les historiques d’achat, les tweets etc… transitent par la moulinette d’Aladdin qui digère et recrache apparemment des conseils d’investissement…

Mi-2018, les actifs gérés par les 9 plus grands fonds du monde (BlackRock, The Vanguard Group, Charles Schwab, J. P. Morgan Chase, State Street, FIDELITY, Allianz, BNY Mellon, Amundi) représentaient plus de 28 000 milliards $… Pour vous donner un ordre d’idées, le PIB mondial était d’environ 78 000 milliards de dollars en 2019 et les 500 plus grands fonds d’investissement du monde ont la main sur “seulement” 80 000 milliards $ d’actifs.

Ces gigantesques pieuvres tirent de nombreuses ficelles et notamment celles des grandes banques privées américaines qui sont toutes détenues par les mêmes fonds d’investissement. Les ramifications sont profondes et le fait est que les huit plus grandes banques américaines (J. P. Morgan, Wells Fargo, Bank of America, Citigroup, Goldman Sachs, Morgan Stanley, US Bancorp, Bank of New York Mellon) sont contrôlées par une poignée d’actionnaires parmi lesquels quatre fonds : BlackRock, State Street, Vanguard et Fidelity.

actionnariat goldman sachs
Les trois premiers actionnaires de GOLDMAN SACHS

Si vous regardez qui sont les principaux actionnaires de Goldman Sachs et J. P. Morgan, au hasard, vous vous rendrez compte que le quart de leurs actions appartient aux trois mêmes fonds d’investissement : BlackRock, Vanguard, State Street et Fidelity qui n’est jamais très loin… Ensemble, ces fonds sont actionnaires majoritaires dans 90 % des 500 plus grandes entreprises américaines d’après le documentaire d’Arte : « Ces financiers qui dirigent le monde – BlackRock ». Ajoutons qu’il ne sert à rien d’avoir 51 % de l’actionnariat pour prendre le contrôle d’une entreprise dont le capital est très dilué, comme c’est le cas pour les grandes banques internationales.

Qui est BlackRock ?

BlackRock est un monolithe si puissant que c’est lui qui a chapeauté le rachat de la banque en faillite Bear Stearns par la J. P. Morgan en 2008… C’est encore lui qui a orchestré le sauvetage de Fannie Mae et Freddie Mac et renfloué Citigroup, la première banque américaine de l’époque. Cela vous donne une idée de qui on parle là… En France, BlackRock est le premier actionnaire de Total, Unibail, Vinci, Schneider, Air Liquide, Valeo, etc. et a donc son mot à dire quant à la nomination du CEO…

BlackRock est tellement spécial que la Banque centrale européenne lui a confié la mission de réaliser les « stress test » du secteur bancaire européen. Vous avez bien entendu, la BCE laisse un fonds d’investissement étranger vérifier l’état de santé de toutes les banques de la zone euro… En d’autres termes, ils seront bien positionnés pour spéculer et organiser des fusions de banques lorsque le secteur bancaire européen, avec ses 1200 milliards de créances pourries, sera de nouveau en « crise ».

Le CEO de BlackRock, Lary Fink, conseille même à la BCE de faire marcher la planche à billets pour acheter directement les actions cotées en bourse pour relancer l’économie européenne. Ben voyons… Et devinez qui a rencontré Larry Fink en personne ? Emmanuel Macron… Le patron de BlackRock a pu s’installer à l’Élysée toute une journée et y présenter sa vision pour la France qui, nous le savons désormais, était de braquer les cotisations retraite des Français en permettant aux contribuables les plus fortunés de faire sécession (en cotisant non plus auprès de l’État mais auprès fonds de pension privés). Des fonds qui finiront par placer tout cet argent chez… BlackRock.

Mais revenons en à Fidelity. Le fonds a décidé d’acheter du Bitcoin. Et qui est l’actionnaire principal de Fidelity ? BlackRock… Et l’actionnaire principal de BlackRock ? C’est PNC Financial Services Group, un autre fonds d’investissement. Qui est le principal actionnaire de PNC Financial Group ? C’est Wellington Management Group. Et si vous vous amusez à remonter jusqu’à la dernière poupée russe, vous trouverez des intérêts cachés. Mais prenez votre mal en patience car il vous faudra prendre l’avion et vous déplacer dans les paradis fiscaux, au Panama, au Liechtenstein, à Monaco, etc. où vous découvrirez surtout des sociétés écrans et jamais le nom de ceux dont les tentacules se déploient jusqu’à la planche à billets. Et désormais jusqu’au Bitcoin

BlackRock ne peut plus démentir qu’il est investi dans le Bitcoin comme ce fut le cas en 2018

Pub

Generic DESKTOP v4 DK BLUE.svg

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Fidelity se paie le Bitcoin

Peter Jubber, le président de la branche digitale de Fidelity, a informé fin aout la SEC (le régulateur des marchés US, l’équivalent de l’AMF en France) de la création d’un nouveau fonds dédié au Bitcoin. Le fonds s’appellera : « Wise Origin Bitcoin Index Fund I » et sera basé au siège social de Fidelity à Boston.

Aucun client n’a encore investi dans ce fonds qui a placé la barre à 100 000 $. Mais cela ne saurait tarder. C’est en tout cas ce que suggère son deuxième sondage en deux ans auprès de 800 investisseurs (banques, fonds de pensions, hedge funds etc.). Il révèle que 36 % (27% aux USA et 45% en Europe) d’entre eux sont déjà investis dans la cryptomonnaie… Nous n’étions qu’à 22 % pour les États-Unis en 2019.

Mieux encore, six répondants sur 10 estiment que la reine de cryptomonnaie mérite une place dans leur portefeuille d’investissements et 80 % avouent qu’elle a quelque chose d’attirant. Notons toutefois que les montants restent faibles. Sur une période de cinq ans, 91 % des répondants ouverts au Bitcoin se disent prêt à y allouer 0,5 % de leur portefeuille. 88 % parmi les répondants américains (79 % en 2019).

Tout cela pour dire que le Bitcoin fait doucement son nid à Wall Street et Fidelity est le premier mega hedge fund à franchir le pas. Il ne faudra pas longtemps avant que le reste de la bande se laisse aller à la tentation étant donné son potentiel immense comparé à l’or. En effet, si le Bitcoin valait autant que l’or (ce qui est une ambition raisonnable), son prix serait multiplié par 45…

L’épée de Damocles

Larry Fink, le patron de BlackRock, s’est fait tailler un short en direct à la télévision il y a quelque temps par un vieux loup de Wall Street : Carl Icahn. Face au gérant de BlackRock, il raconte sa blague :

« Je crois que BlackRock est une compagnie extrêmement dangereuse. On est comme dans un bus-discothèque dans lequel tout le monde boit des verres et s’amuse. C’est Larry et Janet Yellen (alors patronne de la Federal Reserve) qui le conduisent. Le bus cherche de temps en temps à freiner. Janet s’inquiète mais Larry n’est pas d’accord et lui dit « Laisse, on fait la fête, on ne freine pas ». Et le bus fonce et au bout il y a une falaise et le bus va s’écraser sur un gros caillou noir (black rock) ».

Où les hedge funds mettent-ils l’argent de leurs clients ? Comme tout le monde. À la bourse et dans la dette des États… Leur business repose sur une bulle spéculative et les bulles ont tendance à éclater, surtout quand l’énergie commence à se faire plus rare. En effet, qu’est que la croissance ? Il s’agit pour résumer de la transformation de notre environnement. Et qui dit transformation, dit énergie. Or cette dernière n’est pas éternelle et le choc pétrolier va lentement mettre à mal cette croissance absolument nécessaire pour empêcher l’éclatement de la bulle.

Il est facile d’imprimer des milliers de milliards pour orchestrer une lévitation boursière et faire toujours plus de dette. Mais la monnaie ne vaut que le travail qu’il y a derrière. C’est-à-dire la transformation de matières premières en marchandises et leur acheminement dans tous les points de vente. Les hedge funds géants savent bien que la bulle boursière et la bulle d’endettement sont de fragiles châteaux de cartes tenant surtout grâce à du pétrole bon marché.

Allouer une partie de son portefeuille en or ainsi qu’en Bitcoin permet de se couvrir contre un choc géopolitique, énergétique ou/et inflationniste. Lorsque les multinationales ne seront plus assez profitables pour rembourser leurs dettes, alors la fuite devant la monnaie commencera.

Pub

1594581145 2 2 Generic BG IMG DESKTOP v4

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Les valeurs refuges ne reposent pas sur la planche à billets et la confiance béate dans une croissance infinie pendant que les reserves de pétrole s’amenuisent. Elles ne sont pas un Ponzi. Elles sont le canari dans la mine de monnaies fiat et Fidelity l’a bien compris.



Retrouver l’article original de Nicolas Teterel ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top