Rejoignez-Nous sur

Le Parlement européen appelle à une adoption accrue de la blockchain dans le commerce

528 aHR0cHM6Ly9zMy5jb2ludGVsZWdyYXBoLmNvbS9zdG9yYWdlL3VwbG9hZHMvdmlldy84MWVmNDE5OTliN2MwNzA0MTFjYmI1ZjYyNmJkMmVkYy5qcGc=

News

Le Parlement européen appelle à une adoption accrue de la blockchain dans le commerce

528 aHR0cHM6Ly9zMy5jb2ludGVsZWdyYXBoLmNvbS9zdG9yYWdlL3VwbG9hZHMvdmlldy84MWVmNDE5OTliN2MwNzA0MTFjYmI1ZjYyNmJkMmVkYy5qcGc=

Le Parlement européen a appelé à des mesures visant à renforcer l’adoption de blockchain la technologie dans le commerce et l'administration avec un provisoire résolution publié le 13 décembre.

La résolution, intitulée "Blockchain: une politique commerciale tournée vers l'avenir", considère généralement la blockchain "comme une technologie de grand livre distribuée privée et autorisée (DLT) », Mais admet également que« diverses études de cas et industries tireront des utilités différentes d’un mélange de chaînes de blocs privées / publiques, autorisées / sans autorisation ».

La résolution note que les accords de libre-échange (ALE) dans l’UE sont sous-utilisés – seulement 67% des UE les exportateurs et 90% des importateurs de l’UE ont recours aux droits de douane préférentiels – et la blockchain pourrait contribuer à améliorer ces politiques commerciales.

Les auteurs de la résolution affirment que "les exportateurs peuvent télécharger tous leurs documents vers une application des autorités publiques étayée par une blockchain et démontrer qu'ils respectent le traitement préférentiel accordé par un ALE".

Le Parlement a également déclaré que la technologie des chaînes de blocs avait le potentiel de "donner confiance en la provenance" des produits et d'aider et de permettre aux autorités douanières d'obtenir les informations requises pour les déclarations en douane.

Dans l’ensemble, la résolution propose que la technologie DLT soit un moyen «d’accroître l’efficacité, la rapidité et le volume du commerce mondial en limitant les coûts associés aux transactions internationales».

Le document se termine en invitant la Commission européenne à «suivre les développements dans le domaine de la blockchain» et à élaborer «un ensemble de principes directeurs» pour ses applications. Il demande également instamment à la commission de créer un groupe consultatif sur la technologie et de mener des enquêtes politiques sur la technologie. Le Parlement européen déclare:

"L'UE a la possibilité de devenir un acteur de premier plan dans le domaine de la blockchain et du commerce international et qu'elle devrait être un acteur influent dans la définition de son développement au niveau mondial, aux côtés de ses partenaires internationaux;"

Plus tôt ce mois-ci, sept États membres de l'UE libéré une déclaration appelant à la promotion de l’utilisation du DLT dans la région. La déclaration a été initiée par Malte, puis signé par Italie, France, Chypre, le Portugal, Espagne, et Grèce.

Pourtant, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, aurait a déclaré en septembre qu’il n’était pas prévu d’émettre sa propre monnaie numérique. De plus, à la mi-novembre, un membre du directoire de la BCE appelé Bitcoin (BTC) le «rejeton maléfique du [2008] crise financière."



Traduction de l’article de Cointelegraph By Adrian Zmudzinski : Article Original

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top
mi, vel, elementum venenatis efficitur. Aenean accumsan risus facilisis