Rejoignez-Nous sur

Le potentiel de l’Afrique pour Bitcoin et la Fintech – TheCoinTribune

shutterstock 1298360188

News

Le potentiel de l’Afrique pour Bitcoin et la Fintech – TheCoinTribune

shutterstock 1298360188

L’Afrique, terre promise de Bitcoin, des cryptos et de la blockchain : C’est peut-être un peu exagéré ! L’Afrique a cependant aujourd’hui un véritable rôle à jouer dans le développement des services cryptos et blockchain.

Pub

banner guide 728 90

De grands investisseurs tech, misent désormais sur un continent qui a pourtant la (malheureuse) réputation d’être en retard sur le plan du développement économique et technologique.

Le crypto-potentiel de l’Afrique

La crypto-industrie continue son expansion sur le continent africain. Les multinationales high tech comme Facebook, Google, Microsoft et Huawei continuent d’investir sur le continent, le CEO de Twitter, Jack Dorsey, affirme même que l’Afrique est le futur du Bitcoin (BTC)NDLR : jusqu’à aujourd’hui, personne n’a émis l’hypothèse selon laquelle Satoshi Nakamoto pourrait être un Africain.

Le Nigéria se positionne comme une blockchain nation leader avec le développement de start-ups cryptos comme Opay, une plateforme de paiement financée par l’investisseur chinois SoftBank Ventures Asia.

3 pays se démarquent dans cette course africaine aux projets cryptos et blockchain, avec une population locale qui soutient les initiatives technologiques émergentes : il s’agit du Kenya, de l’Ethiopie et du Ghana.

Ici et là, une Afrique Tech qui bouge

Le Kenya est l’un des premiers pays d’Afrique à avoir institutionnalisé le Mobile Payment avec la plateforme M-Pesa.

M-Pesa a un deal avec Vodaphone pour les paiements mobiles

La start-up Sokowatch, également basée au Kenya, a prouvé qu’il était possible de « combiner » les marchés informels avec de grandes multinationales comme Unilever, grâce à son service de livraison en rickshaw.

En Ethiopie, le gouvernement poursuit ses efforts d’investissements dans le domaine des infrastructures tech. L’Ethiopie qui est le deuxième pays qui enregistre la croissance la plus rapide sur le continent africain, est un acteur important de ce nouvel écosystème financier : il a en effet accueilli plus de 400 participants venant de 30 pays au Quatrième Sommet Africain FinTech.

Enfin, le Ghana a soutenu la FinTech dès ses débuts en 1997, avec le lancement de la « Sika Card », une alternative aux paiements en numéraire et par chèque.

Le Ghana a également lancé le premier service de paiement inter opérateurs et continue de promouvoir l’essor de nouvelles solutions de paiement, notamment avec la création de la carte biométrique E-zwich.

L’Afrique sortira-t-elle des « merveilles » cryptos et blockchain, en exploitant intelligemment les spécificités du continent et non, en essayant tout simplement d’imiter les pratiques des pays européens, asiatiques et celles des USA ?



Retrouver l’article original de Zoe De la Roche ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top