Rejoignez-Nous sur

Les autorités chinoises examinent et rendent compte des échanges cryptographiques

shutterstock 1083791543

News

Les autorités chinoises examinent et rendent compte des échanges cryptographiques

Les autorités chinoises examinent et rendent compte des échanges cryptographiques

Selon un avis publié sur weibo.com et confirmé plus tard comme authentique par la publication économique Caixin, les autorités de Shanghai semblent avoir dépêché des responsables pour mener des examens des entreprises de la région engagées dans des transactions de crypto-monnaie et devraient faire rapport aux régulateurs financiers d'ici novembre 22. Cela vient en conjonction avec un récent programme sur la chaîne de télévision CCTV1 du Parti communiste chinois, qui traite des arnaques de cryptomonnaie, ainsi que des reportages locaux sur news.Bitcoin.com signalant que certains échanges en cours d'examen gouvernemental connaissent des problèmes.

Lire aussi: Le parti communiste chinois jouerait des rôles au plus grand échange Huobi

Rénovation de la crypto-échange

Le 15 novembre remarquer qui a suscité la controverse était plus tard dit authentique par la publication économique chinoise Caixin. Selon l'article traduit de Caixin, «la spéculation récente sur les monnaies virtuelles a montré des signes de hausse et les autorités de réglementation ont souvent mené des actions de rectification connexes contre les échanges de monnaies virtuelles». Cet article traduit ensuite:

Le 15 novembre, un avis intitulé «Développement de la rénovation de lieux de négoce de devises virtuelles» a été diffusé sur Internet. Une personne proche du siège de la banque centrale à Shanghai a confirmé l’authenticité du document. Les travaux en cours sont dirigés par le bureau de rénovation mutuelle de Shanghai et soutenus par la banque centrale.

Cette nouvelle est accompagnée d'un programme qui a été diffusée le 18 novembre sur la chaîne de télévision en circuit fermé du Parti communiste chinois (PCC), qui traite des escroqueries par blockchain et crypto. Bien que le commentateur Twitter @DoveyWan a écrit de la série: «TL; DR – la crypto-monnaie est une sécurité non enregistrée, une fraude financière et une ponzi illégale», cela ne semble pas être exactement ce que le programme d’une heure a véhiculé, bien que cela ne soit pas loin de l’impression générale donnée.

le rapport de focus Wu Zhen, «responsable du laboratoire clé des technologies de la sécurité financière sur Internet du Centre national des urgences sur Internet», a déclaré: «Il existe plus de 32 000 blockchains (revendiqués)… Cependant, après un suivi réel, nous avons constaté qu'il existe En réalité, peu d'entreprises possèdent une technologie de chaîne de blocs ou une chaîne de propriété… Environ 10%, voire moins de 10%. »En d'autres termes, Zhen affirme qu'il existe de nombreuses chaînes de blocs d'huile de serpent en Chine.

Dovey Wan a traduit approximativement une clip court posté du président chinois Xi Jinping parlant, apparemment en vedette sur la même spéciale, mais la date de ce clip est débattu.

Les autorités chinoises examinent et communiquent les informations sur les échanges cryptographiques "width =" 696 "height =" 313 "srcset =" https://news.bitcoin.com/wp-content/uploads/2019/11/screen-shot-2019-11- 19-at-8-52-02-1024x461.png 1024w, https://news.bitcoin.com/wp-content/uploads/2019/11/screen-shot-2019-11-19-at-8-52 -02-300x135.png 300w, https://news.bitcoin.com/wp-content/uploads/2019/11/screen-shot-2019-11-19-at-8-52-02-768x346.png 768w , https://news.bitcoin.com/wp-content/uploads/2019/11/screen-shot-2019-11-19-at-8-52-02-696x313.png 696w, https: // news. bitcoin.com/wp-content/uploads/2019/11/screen-shot-2019-11-19-at-8-52-02-1068x481.png 1068w, https://news.bitcoin.com/wp-content /uploads/2019/11/screen-shot-2019-11-19-at-8-52-02-932x420.png 932w, https://news.bitcoin.com/wp-content/uploads/2019/11/ Screen-shot-2019-11-19-at-8-52-02.png 1190w "tailles =" (largeur maximale: 696px) 100vw, 696px

Des utilisateurs chinois de crypto auraient retiré des fonds de leurs fonds

Une source locale anonyme a informé news.Bitcoin.com que les échanges chinois rencontraient des problèmes en raison de la poursuite des recherches de Pékin sur les groupes cryptographiques dans le pays. Une capture d'écran d'un groupe Wechat décrit une discussion où les utilisateurs citent des comptes bloqués chez Huobi comme une raison pour supprimer des pièces de la bourse. Le commentaire traduit par un utilisateur indique: "Le gel de OTC… de Huobi est de plus en plus fréquent, il faut maintenant que Beijing vérifie."

Les autorités chinoises examinent et communiquent les informations sur les échanges cryptographiques "width =" 828 "height =" 307 "srcset =" https://blockblog.fr/wp-content/uploads/2019/11/img_4669.jpg 828w, https: / /news.bitcoin.com/wp-content/uploads/2019/11/img_4669-300x111.jpg 300w, https://news.bitcoin.com/wp-content/uploads/2019/11/img_4669-768x285.jpg 768w , https://news.bitcoin.com/wp-content/uploads/2019/11/img_4669-696x258.jpg 696w "values ​​=" (max-width: 828px) 100vw, 828px

La source locale affirme que les utilisateurs du monde entier devraient «quitter le système chinois pour protéger leurs ressources de cryptage» et que le PCC compromet maintenant les échanges. Un utilisateur de Wechat a laissé entendre que les échanges P2P étaient également en danger, affirmant qu '«ils sont finalement tous devenus des fonds publics».

Statut juridique de la crypto en Chine

Bien que le statut juridique des crypto-monnaies en Chine reste une source de confusion pour beaucoup, la crypto en soi n’est pas illégale, le bitcoin étant reconnu comme une propriété virtuelle depuis 2013. Cependant, le bitcoin et la crypto ne sont pas reconnus comme une monnaie légale. Les institutions financières continentales ne peuvent pas traiter en crypto et il est interdit aux groupes étrangers de servir leurs clients continentaux. Les Chinois continuent à commercer et les organisations contournent les réglementations en facilitant les transactions de gré à gré, cette pratique n'étant pas techniquement interdite.

Depuis l'interdiction des ICO en 2017, le PCC s'est de plus en plus concentré sur l'élimination des escroqueries et de la fraude, avec enthousiasme face aux spéculations après des discours haussiers comme celui de Xi Jinping rhétorique pro-blockchain tempéré par des commentaires tels que celui de Wu Zhen sur le programme de vidéosurveillance. En bref, la Chine semble être très favorable à la blockchain mais pas à la décentralisation, sans permission argent.

Que pensez-vous de l'évolution de la situation en Chine? Faites-nous savoir dans la section commentaires ci-dessous.


Crédits image: Shutterstock, fair use.


Saviez-vous que vous pouvez acheter et vendre BCH en privé en utilisant notre non-gardien, peer-to-peer Bitcoin Cash Local Plateforme d'échanges? le Local.Bitcoin.com marché a des milliers de participants de partout dans le monde commercial BCH maintenant. Et si vous avez besoin d’un portefeuille Bitcoin pour stocker vos

46d5d0da 3ab9 4a83 bdaa ff3fc911569e

Graham Smith

Graham Smith est un expatrié américain vivant au Japon et le fondateur de Voluntary Japan, une initiative dédiée à la diffusion des philosophies de la non-scolarisation, de la propriété individuelle et de la liberté économique au pays du soleil levant.

S'il vous plaît activer JavaScript pour afficher le

commentaires propulsés par Disqus.





Traduction de l’article de Graham Smith : Article Original

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Top
eleifend leo. adipiscing mattis elementum Praesent