Rejoignez-Nous sur

LIBRA a officiellement sollicité une licence de paiement en Suisse – TheCoinTribune

shutterstock 1430874281 2

News

LIBRA a officiellement sollicité une licence de paiement en Suisse – TheCoinTribune

shutterstock 1430874281 2

Un petit pas pour Libra (≋) mais, peut-être un grand pas, vers sa possible concrétisation : une première requête déposée, un espoir d’obtention d’un premier feu vert des autorités financières. Libra a fait des concessions de son côté et notamment celle de ne jamais devenir une monnaie en tant que telle. Une réponse positive à cette demande déposée auprès de la FINMA ne serait-elle enfin que « justice » ?

Accusé réception

Selon un communiqué de presse en date du 16 avril 2020, l’Autorité Fédérale de Surveillance des Marchés Financiers (FINMA) a reçu une requête de l’Association Libra pour l’obtention d’une autorisation en tant que système de paiement.

En effet, Libra étant basée à Genève, l’Association est régie par le droit suisse. La FINMA souligne que la nouvelle version du livre blanc de l’Association, a pris en considération les remarques plus ou moins explicites, exprimées par la plupart des autorités financières exprimées, lors de la présentation initiale de leur demande.

Finma

Il faut noter notamment l’addition à la structure originelle de plusieurs stablecoins adossés à une devise unique fiat, en plus du stablecoin prévu au départ, adossé à un panier multidevises.

Remaniement, donc agrément ?

Mark Zuckerberg avait annoncé son intention de se plier aux règles imposées par les régulateurs, chose qui semble être faite, avec le remaniement du livre blanc de Libra.

De son côté, la FINMA a refusé de se prononcer sur la durée et l’issue de cette requête : le dépôt de cette dernière ne signifie pas que les étapes préparatoires soient achevées mais, il permet d’enclencher la procédure d’agrément.

Pub

Generic DESKTOP Banner v2.svg

Il est probable que la FINMA exigera des formalités supplémentaires pour assurer le respect des normes en matière d’infrastructures de paiement et de lutte contre le blanchiment d’argent.

Etant donné la portée internationale et le caractère exceptionnel de la demande, la FINMA collabore étroitement avec les autorités monétaires de plusieurs pays, pour l’évaluation du projet.

Compte tenu de ces derniers développements, un lancement à l’automne 2020, est plus probable que celui prévu à mi 2020.

Libra a fait ce qu’il avait à faire, la balle est maintenant dans le camp de la FINMA. Libra va-t-il enfin signer son premier but ? Ou l’arbitre va-t-il encore siffler un penalty ? Le carton jaune fut brandi, le carton rouge est pour le moment resté dans les poches des autorités financières.

Pub

ads alyra



Retrouver l’article original de Zoe De la Roche ici: Lien Source

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Top