Rejoignez-Nous sur

"Plus pessimiste" à propos de la mise à l'échelle à travers les deuxièmes couches

News

"Plus pessimiste" à propos de la mise à l'échelle à travers les deuxièmes couches

Vitalik Buterin, le cofondateur d'Ethereum et son développeur le plus en vue, a déclaré publiquement qu'il devenait un peu pessimiste quant à la mise à l'échelle des réseaux de seconde couche comme le Lightning Network (LN) ou la version encore en développement appelée Plasma.

«Je suis de plus en plus pessimiste à propos des N2 de données hors chaîne au fil du temps. Vlad Zamfir a raison. ils sont simplement difficiles à construire, nécessitent trop de raisonnement au niveau application, et difficiles à généraliser », a-t-il déclaré.

Buterin est un conseiller de Plasma, ou du moins l’a été lors de l’OIC du projet, OmiseGo, en 2017.

Il semblait également travailler en étroite collaboration avec son principal développeur, Joseph Poon. Deux ans plus tard, Buterin dit:

«La rétention de données est le risque le plus difficile pour concevoir des incitations…!

Difficile à généraliser car ils nécessitent un raisonnement spécifique sur les bénéficiaires (qui a le droit de sortir d'un contrat uniswap sur une chaîne de plasma? Qu'en est-il du contrat racine de l'ENS?)

De plus, les jeux de sortie Plasma deviennent plus difficiles lorsque vous pouvez modifier un compte sans le consentement du destinataire, car vous ne pouvez pas supposer que les utilisateurs honnêtes connaissent leurs derniers états.

Les chaînes ne peuvent en aucun cas prendre en charge des «objets d'intérêt public» (par exemple, Uniswap). "

Il a spécifié les «N2 de données hors chaîne» pour exclure de son pessimisme des choses comme Solutions de mise à l'échelle basées sur Zk-Snarks.

En un mot, ces solutions tiennent compte des mouvements de fonds déposés dans un contrat intelligent par des snarks en créant des mini-chaînes parallèles avec pour résultat final une compression des transactions en les regroupant en quelque sorte dans ces blocs de la chaîne latérale, ce qui se traduit par des données / les octets étant stockés sur la chaîne, mais beaucoup moins que pour une transaction simple.

Répondant à une question sur l’aide apportée par la mise en chaîne de données, Vitalik Buterin m'a dit:

«Sur la chaîne, vous pouvez juste faire un jeu de vérification interactif pour déterminer qui a poussé un mauvais état. Les parties IV favorisent tellement les défenseurs que vous ne devez plus vous soucier de savoir qui a l’incitation à défendre autant. ”

Cette application de snarks ou de starks à l’évolutivité n’a été révélée que cette année. Elle pourrait constituer une solution, en particulier dans le back-end, car elle pourrait peut-être se développer au point de copier-coller quelques lignes de code et de l’incorporer dans votre dapp. .

Cette méthode évite également de nombreux pièges avec LN, Plasma ou similaire. Parmi eux, il n’existe aucun besoin de garantie et il n’existe pas de gestion manuelle du compte en vertu de laquelle un fichier sur votre ordinateur local enregistre une transaction.

Ce «manuel» ou la tenue de dossiers locaux peut conduire à des problèmes avec la solution étant des intermédiaires de confiance appelés tours de guet.

Aussi peu appétissant que cela puisse être, il pourrait aussi y avoir un défaut technique fondamental en ce sens que les frais de Lightning Network devront peut-être coûter autant, voire plus, que les frais en chaîne.

Autant que nous sachions, il n'y a pas eu de modèles publiés sur l'économie de LN, ni même de calcul de base, mais récemment, il a été révélé que quelqu'un bloquait 5 millions de dollars de bitcoins pour gagner 20 $ de frais sur LN par mois.

C’est évidemment quelque chose qui ne peut pas fonctionner, avec les frais LN donc il faut être à 10 cents pour couvrir uniquement les frais en chaîne alors que les frais en bitcoin sont eux-mêmes dans les cents. C’est en ignorant la nécessité de réaliser des profits avec le verrouillage de ces 5 millions de dollars, ou le coût de la création d’un système sécurisé pour ce nœud / opération LN riche, etc.

Dans LN, ils parlent de ce que l’on peut appeler des canaux carrés, ou des usines comme ils les appellent, dans le but d’éviter les transactions en chaîne, et donc les frais, mais la dernière fois que nous l’avons regardée, on nous a dit que c’était théorique.

Il est donc possible que nous réalisions que cela ne fonctionnerait peut-être pas vraiment en tant que solution à l'évolutivité au-delà de très petits cas de niche.

Mais la compression par les snarks pourrait fonctionner. Sidechains pourrait aussi, en particulier, dans un système de contrats intelligents comme dans Ethereum. Là, ils appellent ça du partage, bien qu'avec des différences mais en quelque sorte conceptuellement la même chose.

Reste à savoir si l’un ou l’autre de ces deux systèmes peut fonctionner de manière décentralisée et sans confiance, mais nous pourrions bien découvrir que Nakamoto avait finalement raison.

Droits d'auteur Trustnodes.com



Traduction de l’article de Trustnodes : Article Original

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Top