Rejoignez-Nous sur

Quand Ethereum 2.0 (PoS) sera-t-il opérationnel ?

News

Quand Ethereum 2.0 (PoS) sera-t-il opérationnel ?

Annoncé pour 2020, Ethereum 2.0 devient une urgence en raison de l’explosion du prix du gwei qui rend les transactions de type smart contract onéreuses. Malheureusement, si cela devrait bouger dans les semaines à venir, il va falloir s’armer de patience pour pouvoir profiter des nouvelles performances Ethereum dans son environnement Proof of Stake. Voici pourquoi.

Eth 2.0 représente une mise à jour majeur du réseau mainnet d’Ethereum. L’objectif est d’améliorer sa performance afin d’accélérer son utilisation et son adoption. Aujourd’hui, la chaîne de blocs tourne à sa capacité maximale, notamment grâce à l’adoption des plates-formes DeFi. Et en raison de son concept de frais de transaction qui met en concurrence des utilisateurs, les prix explosent.

Cela dit, Ethereum 2.0 est une idée qui remonte presque à la création du réseau. En effet, certains ont questionné le mécanisme de consensus Proof of Work dès le départ. Des améliorations ont été apportées dès 2016 et la version Frontier :

  • Homestead : mars 2016
  • Metropolis Byzantium : octobre 2017
  • Metropolis Constantinople : février 2019
  • Istanbul : décembre 2019

La mise à jour Ethereum 2.0 sera néanmoins une autre paire de manches. Avec cette transition du PoW au PoS, c’est toute l’architecture du réseau qui doit être revue.

Proof of Stake

Le Proof of Stake va totalement réformer la façon dont les mineurs sont encouragés à sécuriser le réseau. Alors qu’avec le PoW ils devaient fournir de la puissance de calcul, avec le PoS ils devront avant tout accumuler des jetons ETH. De mineurs, les participants au réseau Ethereum vont devenir des validateurs. Il faudra au minimum 32 ETH pour pouvoir devenir validateur.

Cependant, des pools existeront afin de mettre en commun des ETH et être rétribué au prorata de sa contribution. Outre ce staking, les validateurs devront faire tourner le client Ethereum 2.0. Ce programme n’aura pas de grosses exigences en termes de matériel. Les ETH stakés font office de garantie quant au comportement des validateurs. Si certains acteurs tentent d’attaquer le réseau, ils perdront leurs Ethers.

Ethereum 2.0 : les phases de développement

En raison de ce changement fondamental, la mise à jour Ethereum 2.0 aura lieu en phases. Cela prendra du temps. Le basculement ne sera pas finalisé avant plusieurs années. Cela dit, cela ne signifie pas que l’on devra se contenter de la performance actuelle jusque-là. Comme l’a annoncé Vitalik Buterin sur Twitter, Ethereum travaille sur d’autres améliorations qui bénéficieront à Ethereum 1.0 et 2.0. Le fondateur de la chaîne de blocs estime pouvoir atteindre les 2.000 à 3.000 transactions par seconde avec Ethereum 1.0. Et dans le cas de la version 2.0, atteindre environ 100.000 TPS.

Buterin performance Ethereum
Buterin sur le futur du scaling d’Ethereum – Screenshot Twitter

En attendant, il faudra être patient. Voici les différentes phases par lesquelles nous allons devoir passer avant de pouvoir profiter d’Ethereum 2.0.

Phase 0

C’est la phase qui sera lancée en 2020. Cela consistera en la création de la chaîne de blocs Ethereum 2.0. Mais les fonctionnalités seront minimales. Elle gérera l’enregistrement des validateurs et le mécanisme de consensus Proof of Stake. C’est tout.

Pour que la chaîne puisse démarrer avec la création de son bloc Genesis, au moins 524.288 Ethers devront être stakés sur le réseau. Ce qui signifie qu’il devrait y avoir au moins 16.384 validateurs. Ce chiffre a été fixé de façon arbitraire afin de garantir la sécurité et la décentralisation du réseau. Tant que ce chiffre ne sera pas atteint, les rewards ne seront pas distribuées aux stakers.

Il faudra donc compter sur l’altruisme des premiers participants afin de garantir le succès de la phase 0. Au lancement de celle-ci, la chaîne de blocs PoW que nous connaissons continuera d’opérer. L’activité du réseau continuera de dépendre à 100 % d’elle. En effet, dans sa phase 0 Ethereum 2.0 sera incapable de traiter des transactions, d’exécuter des contrats intelligents ou d’accueillir des applications décentralisées.

C’est voulu. L’objectif est d’abord de s’assurer que le concept Proof of Stake fonctionne correctement avant de le bombarder avec des millions de transactions. Ce n’est que bien plus tard que les 2 chaînes de blocs Ethereum seront fusionnées pour ensuite reposer uniquement sur le Proof of Stake.

Phase 1

Il n’y a pas de date prévue pour le lancement de la phase 1. On s’attend néanmoins que cela ait lieu environ un an après le lancement de la phase 0. La phase 1 concerne l’intégration du concept de sharding, la solution de scalabilité qui devrait décupler les capacités d’Ethereum. En bref, le sharding consiste à partitionner la chaîne de blocs en 64 chaînes distinctes (des shards). Cela permettra à Ethereum de créer simultanément 64 blocs au lieu d’un seul.

Phase 1.5

La phase 1.5 sera le moment lorsque les chaînes de blocs 1.0 et 2.0 seront fusionnées pour ne faire qu’une. Techniquement, la chaîne Ethereum 1.0 deviendra l’un des 64 shards d’Ethereum 2.0. Ce qui signifie que tout l’historique des transactions de la version 1.0 sera toujours disponible après la mise à jour. Cette solution est élégante du point de vue des utilisateurs. En effet, elle ne nécessitera aucune opération de la part des token holders. Si vous possédez de l’Ether, il sera disponible sur le nouveau réseau sans devoir effectuer d’opération de conversion.

Phase 2

La phase 2 sera véritablement le lancement d’Ethereum 2.0. C’est uniquement à ce stade que l’on sera en mesure d’utiliser pleinement le réseau avec ses caractéristiques PoS. Dans l’état actuel des choses, cela ne devrait pas se matérialiser avant 2 ans, voire plus. Mais rassurez-vous. Les ingénieurs travaillent sur des améliorations qui verront le jour avant Ethereum 2.0. D’où le terme Ethereum 1.x pour évoquer les changements qui seront apportées sur la chaîne de blocs PoW, même durant le développement de la version PoS.

Au-delà de la phase 2

Ethereum 2.0 ne marque pas la fin du développement de la chaîne de blocs. Vitalik Buterin a partagé sa feuille de route pour Ethereum dans les 5 à 10 années à venir. Compression des données et solutions pour résister aux ordinateurs quantiques sont notamment des choses qui sont envisagées.

Roadmap Ethereum
Roadmap d’Ethereum – source : compte Twitter de Vitalik Buterin

Conclusion

Ethereum 2.0 ne sera opérationnel qu’à la phase 2 du projet. Soit d’ici 2 à 4 ans. Ce n’est donc pas parce que la solution commence à être déployée en 2020 que nous pourrons en profiter pleinement cette année. Cela dit, le réseau actuel continuera d’être amélioré dans les mois et les années à venir. Notamment pour faire face à la demande des applications DeFi.



Retrouver l’article original de Joachim ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top