Rejoignez-Nous sur

Ripple, XRP et IOUs : Quelle stratégie ? (I)

rawpixel 557123 unsplash

News

Ripple, XRP et IOUs : Quelle stratégie ? (I)

Ripple, XRP et IOUs : Quelle stratégie ? (I)

SSSSSS

Partie I : Identité & Marché

Le XRP fait jaser. Controversé par la cryptosphère, reconnu par les acteurs institutionnels, il reflète le tiraillement des investisseurs, hésitants entre idéologie libertaire du Bitcoin et besoin d’institutionnalisation du marché. Décryptage d’une crypto pas comme les autres.

Identité : Ripple

L’aventure Ripple commence en 2004, 5 ans avant le Bitcoin ! Créé par Ryan Fugger à Vancouver, le protocole Ripple est un projet de plateforme décentralisée qui permet de faire des paiements ultra rapideset transférer de la valeur.

Finalement, le projet est renommé en OpenCoin, puis en Ripple Labs. Le réseau naît véritablement en 2012. La start-up californienne a levé plus de 100M$ depuis son existence et emploie plus de 200 personnes.

Marché

Ripple se focalise sur le marché des transferts de fonds internationaux, ou remittances. Chaque année, environ 530B$ sont transférés dans le monde.

Les banques et les Money Transfert Operators se disputent ces parts de marché, avec des commissions d’intermédiation de plus en plus faibles.

Capture d’écran 2018 10 29 à 13.45.00

Source : toptal.com

Frais moyen en 2016 : 7,3% de commissions soit 730 points de base. Les organisations internationales comme le G20 souhaitent faire tomber la moyenne de ces frais à 330 bps.

Face à cette diminution croissante des marges, la concurrence s’organise.

Parts de marché

IMG

Source : toptal.com

Historiquement, Western Union, UAE Exchange et MoneyGram sont les 3 principaux acteurs.

De nouveaux entrants, comme Azimo, Transferwise et maintenant Ripple viennent les concurrencer.

Des systèmes inefficients

Aujourd’hui les systèmes des banques sont structurellement indépendants et non normalisés. Pour effectuer des transactions internationales avec de la liquidité et une certaine sécurité sur le change, les banques utilisent des comptes appelés comptes « Nostro », localisés dans les banques partenaires et pré-financés en monnaie locale.

Ceci a pour principal inconvénient de faciliter l’erreur humaine et de générer un cout du capital supplémentaire. en effet, les banques doivent, en plus de pré-financier le compte, provisionner pour risques et charges.

Le risque de contrepartie demeure important – aux alentours de 4% de defaults d’après toptal.com.



Retrouver l’article original de Jo ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Les Plus Populaires

Acheter des Bitcoin

Acheter des Alt-Coins

Sécuriser vos Cryptos

Vêtements et Produits Dérivés

Top
risus. mattis tempus dictum ut elementum commodo pulvinar