Rejoignez-Nous sur

Vu de l’étranger, la France est le pays de l’escroquerie au crypto-porno – TheCoinTribune

shutterstock 338676938

News

Vu de l’étranger, la France est le pays de l’escroquerie au crypto-porno – TheCoinTribune

shutterstock 338676938

A en croire les statistiques, l’internet et la cryptomonnaie en France ont fait le lit à une forme d’arnaque cybercriminelle qui se propage encore plus vite que le piratage de compte ou le phishing. Elle est connue sous le vocable « crypto-porno ». De 2018 à 2019, le nombre de cas signalés a augmenté de plus de 300%. Dans un contexte d’adoption progressive des monnaies numériques par les Etats, ce phénomène pourrait susciter une nouvelle vague de méfiance. Pas de bol, l’information a trouvé un large écho hors de nos frontières.

Pub

banner guide 728 90

Crypto-porn en France : des statistiques qui effarent

Le système national français d’assistance aux victimes de cyber-intimidation ou d’attaques numériques a noté une recrudescence spectaculaire des cas de crypto-porn au cours des 12 derniers mois.

En effet, de 28 855 en 2018, le nombre de demandes d’assistance liées aux attaques cybercriminelles est passé à 90 000 en 2019, ce qui équivaut à une augmentation de plus de 300% en 12 mois seulement.

Plus précisément, en 2019, 38% de toutes les demandes d’assistance reçues par le site français avaient spécifiquement rapport aux cas de crypto-porno qui, visiblement, ont largement pris le pas sur le piratage de compte – qui représente 14% des demandes –  ou le phishing, qui en représente 13%.

En clair, le crypto-porn semble avoir été l’arnaque en ligne la plus répandue en France en 2019. Et quand les observe de l’extérieur, ces chiffres donnent de la France, l’image d’un pays où la crypto monnaie ne sert qu’à servir les intérêts des cybercriminels.

La crypto-porn, une escroquerie qui se nourrit de sexe et de cryptomonnaie

Les méthodes employées dans la mise en œuvre des attaques de crypto-porno sont similaires à celles employées pour les escroqueries classiques. Comme d’habitude, les pirates tentent de faire croire à leurs victimes qu’ils ont accédé à leur webcam et leur envoient des messages, les menaçant de publier des images compromettantes enregistrées via leur webcam.

Comme on peut s’y attendre, ils s’engagent à ne pas publier lesdites images sur Internet si un certain montant – généralement quelques centaines d’euros – leur est payé en cryptomonnaie.

Malheureusement, cette arnaque est souvent très efficace car, même si en général les pirates mentent, ils montrent à leurs victimes, certaines de leurs informations personnelles telles que d’anciens mots de passe, qui ont probablement été achetés à des pirates sur le dark web.

Ces preuves sont souvent suffisantes pour que les victimes croient à l’histoire  – parfois inventée – des pirates et paient la rançon exigée. Techniquement, cela s’appelle de la « sextorsion » ou l’extorsion sexuelle.

Quand on réalise que par honte ou simplement par peur, les victimes de ce type d’escroquerie ne révèlent souvent pas qu’elles ont été arnaquées et ne signalent pas l’incident à la police, on est en droit de dire que la France est plus affectée par la crypto-porno que les statistiques ne le font croire. Dans un contexte tel que la cryptomonnaie pénètre de plus en plus l’économie française, il faut s’inquiéter.

Pub

crypto coaching banner desktop w button



Retrouver l’article original de Joe PINASI ici: Lien Source

BlockBlog

Le Meilleur de l'Actualité Blockchain Francophone & Internationale | News, Guides, Avis & Tutoriels pour s'informer et démarrer facilement avec Bitcoin, les Crypto-Monnaies et le Blockchain. En Savoir Plus sur L'Équipe BlockBlog

Commenter cet Article

Commenter cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Top
ut dapibus amet, dolor. nec ut sem, Phasellus vulputate, in accumsan elit.